Humanités et Questions environnementales

Programme de recherche

Représentations de la nature, de l’environnement et du monde vivant dans les images et les textes littéraires

Les travaux de cette équipe de recherche sont articulés autour de deux axes : « Les représentations de la nature. Plenum formarum » et « Les relations entre l’homme et le monde naturel : nouvelles approches ». Ces deux axes sont bâtis autour du thème commun « L’environnement et l’homme ».

Le caractère transversal du projet vise à favoriser la collaboration entre les chercheurs des facultés de l’Institut Catholique de Paris, ainsi qu’avec des spécialistes hors-ICP, en proposant des regards croisés sur les questions de la représentation de la nature, de l’environnement et du monde vivant dans les images et les textes littéraires.

L’organisation d’un séminaire mensuel international, ainsi que des Journées d’études et un colloque, permettront d’inscrire plus largement l’équipe « Humanités et questions environnementales » dans le paysage scientifique, grâce aux collaborations avec de nombreuses universités d’excellence, tant françaises (École Normale Supérieure, Sorbonne Université, Université de Poitiers, Université Côte d’Azur…) qu’internationales (Louvain-la-Neuve, Universidad Complutense de Madrid, Università di Bologna...).

L’axe 1, « Les représentations de la nature. Plenum formarum », répond à notre volonté de questionner les représentations de la nature sous toutes ses formes (règne animal, végétal, minéral) en s’appuyant sur la confrontation des sources textuelles, visuelles et matérielles. Ces réflexions originales seront soumises à des lectures et à des analyses relevant de méthodes et de disciplines différentes (histoire, histoire de l’art, philologie, anthropologie, archéologie, archéozoologie ou encore archéobotanique). Nous verrons comment l’image construit, véhicule, communique, ou « voile » le sens de la nature, permettant, in fine, de mieux saisir certaines approches culturelles. Dépassant les frontières des études visuelles, nos recherches apporteront également des réponses, pleinement d’actualité, sur la place de l’homme dans la nature et son rôle vis-à-vis de l’environnement.

L’axe 2, « Les relations entre l’homme et le monde naturel : nouvelles approches », s’intéresse tout particulièrement aux sensibilités écologiques des hommes. L’un des enjeux originaux de cet axe est de connecter l’espace et le temps, la géographie et l’histoire en mettant au centre de l’interrogation le rôle des religions, tout particulièrement du christianisme, depuis l’Antiquité tardive jusqu’à l’époque contemporaine, face aux questions écologiques et environnementales. En s’appuyant sur des recherches récentes en écocritique, écothéologie ou encore en écophénoménologie, ce second axe, qui sera complété par les travaux menés dans le premier, cherchera, notamment, à mieux comprendre l’anthropocentrisme chrétien, à le comparer aux deux autres religions monothéistes abrahamiques, pour examiner d’un œil neuf la controverse qui pèse sur le rôle des religions dans la crise écologique actuelle. Par ailleurs, les participants tenteront d’apporter une réflexion renouvelée sur la philosophie de la nature, en revisitant tant les concepts anciens que contemporains, afin de réinvestir la question de notre rapport au monde naturel.

Co-responsables de l'équipe de recherche

 
Stavros Lazaris est Professeur à la Faculté des Lettres. Docteur en histoire de l’Université de Strasbourg, HDR de l’EPHE (IVe section), il est chargé de recherche au CNRS (laboratoire "Orient et Méditerranée", UMR 8167). Il s’est spécialisé en histoire byzantine, où son intérêt s’est porté sur les questions touchant aux transmissions des savoirs scientifiques à travers les images médiévales. Il dirige depuis 2019 le Département d'Histoire de la Faculté des Lettres et il est depuis 2021 le directeur du cycle d’études doctorales des Lettres.
Véronique Vassal est Maître de conférences à la Faculté des Lettres. Docteure en histoire et archéologie des Mondes anciens de l’Université Paris Nanterre, elle est spécialiste en histoire de l’art et archéologie de l’Antiquité. Ses recherches portent sur l’étude de la mosaïque antique (technique, décor, fonction architecturale), ainsi que sur les échanges culturels et artistiques entre l’Orient et l’Occident. Elle dirige depuis 2019 le Département d’Histoire de l’art de la Faculté des Lettres.
 

Membres de l'équipe de recherche

Membres intégrés

  • Stavros Lazaris, co-responsable, Professeur, Faculté des Lettres
  • Véronique Vassal, co-responsable, Maître de conférences, Facultés des Lettres
  • Christian Buchet, Professeur, Faculté des Lettres
  • Christof Forderer, Maître de conférences, Faculté des Lettres
  • Denis Hétier, Maître de conférences, Faculté de Théologie et de Sciences religieuses
  • Robert Ivermee, Maître de conférences, Faculté des Lettres
  • Delphine Louis-Dimitrov, Maître de conférences, Faculté des Lettres
  • Clélie Millner, Maître de conférences, Faculté des Lettres
  • Estelle Murail, Maître de conférences, Faculté des Lettres
  • Victor Poux, Maître de conférences, Faculté de Sciences Sociales et Economiques
  • Véronique Wiel, Professeur, Faculté des Lettres

Partenariats

Membres associés

  • Emanuele Iezzoni, docteur en Philosophie (Institut Catholique de Paris)
  • Sandra Jaeggi-Richoz, docteure en Archéologie classique (Université de Fribourg et Université Bretagne Sud)
  • Emmanuel Pisani, directeur de l'Institut dominicain d'études orientales
  • Margaux Spruyt, docteure en Histoire de l'art et Archéologie du Proche-Orient ancien (Sorbonne Université et Muséum national d'Histoire naturelle de Paris)