• Information - Communication,

La licence Information et Communication, un choix gagnant pour Théodore

Sa licence d'Information et Communication en poche, Théodore a mis à profit son année de césure pour partir 5 mois en solitaire sur les traces d'Ulysse en Méditerranée. Il revient sur les motivations qui l'ont poussé à choisir cette licence pluridisciplinaire, axée sur les langues, la culture et les outils de communication.

Le confinement, une autre Odyssée ?

Le confinement, une autre Odyssée ?

 

Une licence, différentes perspectives

En 2016, j’ai intégré la licence Information et Communication avec l’objectif de me préparer aux concours de journalisme post-licences. Mais nombre de mes camarades suivent des chemins bien différents, déjà actifs ou en alternance, en école de communication ou de commerce.
 

Une plurisdisciplinarité enrichissante

Cette pluralité des débouchés vient de la formation elle-même, fondée autour de trois axes selon moi : la culture générale (mythologie, lettres, sociologie, anthropologie, histoire et étude des médias), très utile aux concours de communication ou de journalisme post-licences ; les langues (9-10h d’anglais par semaine, 4h pour la LV2 et une possibilité de LV3, l’Arabe pour ma part), aussi très avantageuses pour nos échanges internationaux ; et la pratique des outils de communication (codage de sites web, conception de journaux sur InDesign, réalisation de courts-métrages, ateliers de théâtre …).
 

La vie étudiante comme moteur

En parallèle, j’ai très vite pu m’investir dans la vie étudiante de l’ICP au sein du groupe de musique, de l’équipe de rugby et du Bureau des étudiants de la Faculté des Lettres (BDL). Toutes ces associations sont très actives avec de beaux projets soutenus par l’ICP.
 

Cap sur la Corée

Au terme de la deuxième année, nous avons tous eu l’opportunité de faire un semestre à l’étranger. Parmi tant d’autres, nous étions quatre étudiants d’info-com à partir à Séoul en Corée du Sud. Ces 5 mois d’échange très riches s’accompagnent d’un stage de 1 à 5 mois obligatoire au second semestre.
 

Des stages pour se lancer

La majorité des étudiants intègre des médias ou agences de communication. J’ai pour ma part été pris au sein du département des séries CANAL+ en tant qu’attaché de presse pour deux mois. J’ai ainsi pu participer au lancement de la série "Les Sauvages" de R. Zlotowski et rencontrer les acteurs, réalisateurs et journalistes du secteur.


Un voyage initiatique avant les concours

En 2020, j'ai entrepris un voyage, Odyssée 2020, avec l’idée suivante : retracer sur 5 mois en solitaire le voyage d’Ulysse dans la Méditerranée actuelle pour en révéler ses enjeux (migratoires, géostratégiques, identitaires, climatiques …). Aujourd'hui je poursuis mon itinéraire en école de journalisme, mon projet s'accomplit !