• Formation,

Quand des étudiants de master s'exercent à l'hydrodiplomatie

Publié le 25 janvier 2023 Mis à jour le 26 janvier 2023

Dans le cadre de leur formation, les étudiants du Master Politiques environnementales et management du développement durable (PEMDD) se sont exercés à la pratique de la négociation de niveau international. Retour sur une pratique innovante !

Simulation hydrodiplomatie

Simulation hydrodiplomatie

Pexels

L'hydrodiplomatie est un sujet d’avenir avec des enjeux mondiaux. Dans le cadre du master Politiques environnementales et management du développement durable (PEMDD), les étudiants ont pu, le temps d'un atelier, simuler des négociations diplomatiques entre les parties concernées par le barrage de Koukoutamba, en Guinée.

Cet exercice s'inscrit dans une démarche pédagogique innovante poursuivant deux objectifs :

  • la sensibilisation des étudiants à la problématique de la gestion de l'eau ;
  • le développement de leurs compétences opérationnelles en matière de négociations et de gestion de ressources naturelles.
 

Des invités reconnus pour leur expertise

Trois experts du sujet ont participé à cet atelier et ont partagé leur expérience avec les étudiants :
  • Mohamed Fawzi Bedredine, Président du Comité « Dakar 2022 » de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS)
  • Fadi Comair, directeur de l’Energy Environnement and Water Research Center du Cyprus Institute
  • Edouard Boinet, chef de projet à l’Office International de l’Eau
 

Un outil innovant au service de l'hydrodiplomatie

Répartis en délégations représentant chacune un pays concerné par le barrage de Koukoutamba, les étudiants du Master PEMDD se sont entrainés à la pratique de négociations diplomatiques de haut niveau. A l’aide de l’application water4allsdgs, un outil innovant utilisé par les décideurs du monde entier, ils ont pu contrôler en temps réel que les négociations en cours étaient conformes aux objectifs de l’agenda 2030 de l’ONU, un programme de développement durable à l'horizon 2030, dont l'objectif est, à terme, d'éradiquer la pauvreté et d'assurer la transition vers un développement durable.

L'an dernier, les étudiants avaient travaillé sur le barrage Renaissance sur le Nil.