• Recherche,

Expérimentation sur l'enseignement à distance : entrevue avec Fabienne Serina-Karsky

Publié le 29 juin 2021 Mis à jour le 5 août 2021

L'ISP-Faculté d'Education a mis en place une expérimentation pédagogique sur les difficultés et les apports du numérique dans l'enseignement afin d’apporter des pistes de réponses collectives.

FSK

FSK

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots, ainsi que le projet ?

Je suis Fabienne Serina-Karsky, maitre de conférences, directrice du Département éducation inclusive et coordinatrice du projet facultaire « Communauté éducative inclusive» à l'ISP-Faculté d’Education
Ce projet facultaire est porté par le Doyen Augustin Mutuale. C’est dans ce cadre qu’il a lancé trois « chantiers » à la rentrée 2020, autour des verbes d’action Accueillir, Enseigner, Evaluer.
 

En quoi consiste cette expérimentation sur l'enseignement à distance (EAD) ?

Avec Sébastien Balanger - Enseignant-Formateur expert et Anne-Claire Meyrier - Responsable pédagogique du cycle du master MEEF, nous avons été chargés de piloter le chantier « Enseigner », avec une focale sur l’enseignement à distance, qui a bouleversé notre pédagogie dès le printemps 2020.
L’idée était de faire se rencontrer des enseignants et formateurs autour de questions communes ayant émergé lors du basculement aux cours en distanciel, de réfléchir ensemble sur les difficultés et les apports du numérique, d’apporter des pistes de réponses collectives, de ne laisser personne seul face à ce bouleversement pédagogique. La priorité, étant bien entendu, d’assurer la continuité pédagogique dans les meilleures conditions possibles pour nos étudiants.
 

Comment s'est déroulée cette expérimentation ?

Nous avons tout d’abord organisé cette expérimentation dans le cadre de notre faculté. Une première période a consisté à ouvrir des permanences, sur des créneaux d’un quart d’heure à l’heure du déjeuner plusieurs fois par semaine, au cours desquelles les enseignants et formateurs prenaient rendez-vous avec l’un de nous pour évoquer les questions qu’il souhaiterait voir aborder. A partir des différentes remontées, nous avons construit le programme de ce que nous avons nommé " les ateliers-rencontre d’échanges de pratiques". Ils ont eu lieu une fois par mois, en ligne, et on été ouverts à toute la communauté de l’ICP. Ils ont permis d’aborder, entre autres, les thématiques suivantes : Comment repensez-vous vos cours à distance ? Comment organisez son cours en ligne ? Comment préserver à distance le bien-être des apprenants ? ...
Ces ateliers-rencontre, enregistrés, ont été mis en ligne sur un espace dédié et intitulé « Enseignement à distance » sur la plateforme Moodle, accessible à tout enseignant et formateur de l’ICP par auto-inscription. Des forums les complètent, ainsi que des ressources diverses (tutoriels, liens vidéo…).


Quel est le bilan de cette expérimentation ?

Le bilan est positif dans le sens où il a permis de faire se rencontrer nombre d’enseignants et formateurs, mais aussi les doyens, de différentes facultés et instituts de l’ICP autour de sujets directement liés à la pédagogie, qui est notre spécialité à l'ISP-Faculté d’Education. Nous avons eu au total plus de 200 personnes qui ont participé aux ateliers rencontres et nous avons 114 abonnés inscrits sur la plateforme.
Un autre bilan extrêmement positif est d’avoir travaillé avec des enseignants d’autres facultés, qui nous ont rejoint dans le groupe « Enseigner » dès le mois de décembre 2020.


Est-ce que " les ateliers-rencontre " se poursuivent pour l'année 2021-2022 ?

Oui ! nous travaillons actuellement sur le programme, avec des rencontres mensuelles, tout en améliorant la formule actuelle.
 

Travaillez-vous sur d'autres projets ?

L’année universitaire qui s’annonce est celle du rayonnement du projet facultaire, et nous organisons un colloque, intitulé « Communauté éducative inclusive : Accueillir, Enseigner, Evaluer », qui aura lieu les 23 et 24 mars 2022. Nous y présenterons notamment l’expérimentation du groupe " Enseigner ".
D’autres projets sont en cours, qui concernent l'ISP-Faculté d’Education dans son ensemble : notre emménagement sur le campus des Carmes cet été, l’ouverture d’un Tiers-Lieu ouvert à tous, la création de nouveaux diplômes…

Merci à Fabienne Serina-Karsky pour cette entrevue.

© Pixabay