Recherche

La catégorie de péché dans l’oeuvre d’Henri de Lubac : pour penser l’articulation entre création et rédemption

Publié le 23 janvier 2017 Mis à jour le 30 janvier 2019
Date :
le  30 janvier 2017
Horaire :
de 14H00 à 19H00 Ajouter à mon agenda 30-01-2017 14:00:00 30-01-2017 19:00:00 40 La catégorie de péché dans l’oeuvre d’Henri de Lubac : pour penser l’articulation entre création et rédemption Institut Catholique de Paris 21, rue d'Assas 75270 PARIS Cedex 06 FRANCE Tél : 33 (0) 1 44 39 52 00 www.icp.fr Leticia Santiago ced.theologicum@icp.fr false DD/MM/YYYY

Soutenance de thèse en théologie, en cotutelle (Institut Catholique de Paris - Faculteit Theologie en Religiewetenschappen, Katholieke Universiteit Leuven) par M. l'Abbé Cocou Pamphile DJOKPE

La catégorie de péché dans l’oeuvre d’Henri de Lubac : pour penser l’articulation entre création et rédemption

Henri de Lubac (1896-1991) ne se saisit pas de la question du péché pour la traiter à part, pour elle-même, de façon exhaustive ; il procède d’une manière qui manifeste en quelque sorte que le péché n’est qu’une autre face de l’homme, et qu’il ne se comprend vraiment que dans la découverte d’un avers dont il peut être le revers. Le péché n’apparaît donc pas comme ce qui mérite d’être vu et connu en premier dans l’homme. Ce qu’est l’homme originellement et ce à quoi son Créateur le destine gracieusement, voilà ce que Lubac regarde d’abord et toujours ; voilà, pour lui, d’où vient sans cesse la lumière qui éclaire ce qu’est l’homme existentiellement, cet homme que sa réponse libre à l’appel de Dieu peut conduire au péché pour cause de non-correspondance au projet divin.

Ainsi, l’intérêt de Lubac se porte d’abord sur ce projet et c’est au moment où il le contemple et le scrute que se dévoilent le fond et la teneur du péché de l’homme. Si donc nous ne nous trouvons pas en présence d’une théologie proprement dite du péché dans l’œuvre de Lubac, nous découvrons chez notre auteur une conception du péché qui sert de matériau important dans la construction de ses réflexions sur l’homme placé devant Dieu et nous voulons contribuer à la mettre en lumière pour penser l’articulation entre création et rédemption.