• Formation,

Du droit à la géopolitique

Attiré par la diversité et la complexité des relations entre les différents acteurs sur la scène internationale, Robin a décidé de poursuivre ses études en Géopolitique après un début de master en droit.

mappemonde

mappemonde

Quel est votre parcours ?

Après l'obtention d'une licence de droit, spécialisée en droit international et européen, j'ai débuté un master en Droit international. Cependant, j'étais de plus en plus intéressé par les relations internationales et je me suis orienté vers le Master Géopolitique et relations internationales de l'ICP.


Pourquoi avez-vous choisi l'ICP ?

Je souhaitais intégrer un parcours proprement dédié à l'étude des relations internationales, et lors de mes recherches j'ai fait un tour d'horizon des différentes formations disponibles. Rapidement, les masters en géopolitique de l'ICP m'ont intéressé, et tout particulièrement le M2 Géopolitique et sécurité internationale qui, à la différence de nombreuses autres formations dans ce domaine, proposait dans sa maquette d'enseignements des intitulés et descriptif de cours détaillés, précis et ancrés dans les enjeux contemporains. Cette formation pluridisciplinaire en géopolitique, géo-économie et relations internationales se déploie autour des grands enjeux contemporains tant à l'échelle nationale qu'internationale. La réputation académique de l'ICP a également joué un rôle pour me convaincre.


Etre étudiant en master en 2021

Pour répondre aux problématiques des restrictions actuelles, l'ICP a  adpaté ses enseignement de manière très réactive. Tout d'abord en début d'année, la formule était hybride : une semaine en présentiel, une semaine en distanciel. Puis avec le durcissement des règles en novembre dernier, la totalité des cours se sont déroulés en ligne. Malgré tout, , la promotion a pu se retrouver, avec la mise en place de mesures strictes, d'abord en début d'année avec les périodes de présentiel et les ateliers d'intégration. Aussi, grâce aux nombreux travaux de groupe, nous avons pu échanger et travailler entre étudiants. Enfin, la création d'un groupe de promotion sur les réseaux sociaux a permis de maintenir la continuité d'une communication avec l'ensemble du groupe.
 

Une pause avant le M2

L'année prochaine, j'envisage de faire une année de césure afin de me consacrer entièrement à certains projets en cours et me former sérieusement à l'apprentissage d'une langue orientale. Ensuite, j'envisage effectivement d'intégrer le M2 Géopolitique et sécurité internationale.
 


© pexels-valentin-antonucci