• Formation,
  • Muséologie,

Une spécialisation en art contemporain chinois pour Adélaïde

La richesse et la diversité du patrimoine culturelle asiatique offrent de nombreuses opportunités professionnelles dans les domaines de la muséologie et du marché de l’art. Rencontre avec Adélaïde, étudiante en première année au sein du Master Stratégies muséales parcours gestion de projets - Asie.

Adélaïde Desm - Master Stratégies Muséales - 2021-2022

Adélaïde Desm - Master Stratégies Muséales - 2021-2022


Une formation unique en Europe

Évoluer professionnellement dans le monde de l'art a toujours été mon objectif . Après mon baccalauréat économique et social, j’ai choisi d’entrer à l’université afin d’étudier l’histoire de l’art. Je me suis inscrite à la  Licence en Histoire de l’art parcours recherche et conservation de l'ICP. Avec une excellente réputation, un corps enseignant de haut niveau, bénéficiant d’un campus au cœur du 6e arrondissement de Paris, mon choix s’est tout de suite porté vers cette institution historique. Ma Licence obtenue, je cherchais une formation professionnalisante dans le domaine des pratiques muséologiques intégrant une dimension interculturelle.

J’ai donc décidé d’intégrer le Master Stratégies muséales et gestion de projets – Asie.
Un cursus universitaire unique en Europe ouvert sur une zone géographique en pleine ébullition artistique. Ce master nous permet d’acquérir de solides compétences en muséologie dans un contexte internationale.

Nous avons des cours d’Histoire de l’art couvrant trois zones géographiques du continent asiatique (mondes arabo-persan, indien et chinois) ainsi que des cours de gestion, de communication, de droit de la culture et de muséologie. La moitié des cours sont dispensés en anglais. Cette pédagogie nous permet  de pratiquer la langue à travers des enseignements spécifiques dédiés en lien direct avec notre champ d’étude et nos futures carrières professionnelles.


Un directeur de mémoire impliqué

Grâce à la diversité des matières proposées, j’ai eu la possibilité d’avoir une excellente vue d’ensemble sur le monde asiatique et ainsi me spécialiser. Par affinité, la Chine est la zone géographique qui développe le plus ma curiosité. Je me suis découvert une véritable passion pour ce pays. Mon mémoire porte sur l’intégration des problématiques environnementales au sein de l’art contemporain chinois. Afin de réaliser mon travail de rechercher, j’étudie les travaux de différents artistes chinois.

Le Professeur Emmanuel Lincot est mon directeur de mémoire. Grand expert de la région ainsi qu’en géopolitique du patrimoine, il m’aide et me conseille à travers son expertise et ses nombreux contacts  dans le monde culturel. Malgré cette période de pandémie particulièrement difficile pour les étudiants, son accompagnement est rigoureux, nous partageons régulièrement des articles, livres ou documents stimulant mon travail. Nos professeurs sont majoritairement des intervenants extérieurs et en activité professionnelle. Ils sont toujours à l’écoute de nos besoins et d’une grande bienveillance.
 

Un stage au sein d’une collection privée

Je suis actuellement en stage au sein de la DSL collection. Crée en 2005, il s’agit de la plus grande collection privée d’art contemporain chinois en France. Sa particularité est de s’être ouverte au public à travers les médiums numériques (site internet, application, catalogue en ligne, musée en réalité virtuelle).

Mes missions consistent à développer et multiplier les actions qui mettent en valeur les artistes de la collection. Organisation d’événements, mécénat, création de contenus, montage d’expositions. Grâce à ce stage, j’ai pu rencontrer les fondatrices d’Aika, une agence de conseil spécialisée dans le domaine d’art et de me faire embaucher en tant que consultante freelance, en parallèle donc de mes études.
 

Art contemporain et géopolitique chinoise

Les rencontres professionnelles et personnelles que je fais, grâce à mon master sont très enrichissantes. Elles influencent positivement mes ambitions futures. Je souhaiterais à long terme me spécialiser dans l’art contemporain chinois et la géopolitique chinoise. Je souhaite par la suite poursuivre mes études en doctorat tout en travaillant en tant que consultante - commissaire  d'exposition.

Mon objectif est d’étudier les civilisations asiatiques et les échanges entre l’occident et l’Asie. Pour conclure, je dirai que les rencontres font aussi les choix. Je conseille vivement ce master aux étudiants qui souhaitent s’ouvrir à d’autres cultures, et découvrir l’Asie, un continent qui ne cesse de se développer.

©Adélaïde, étudiante en première année, Master Stratégies Muséales parcours gestion de projets - Asie

>> Découvrez la présentation du Master Stratégies Muséales parcours gestion de projets – Asie par le professeur Emmanuel Lincot, directeur de la formation et Adélaïde.