• Formation,
  • Histoire de l'art,

Elisa, la muséographie pour dessein professionnel

Le Master Histoire de l’art de l’ICP est une formation de haut niveau qui offre à ses étudiants de nombreux débouchés dans les domaines de la muséographie et de la médiation culturelle. Grâce à la richesse des enseignements, Elisa, étudiante en deuxième année, a pu réaliser des stages au sein de divers musées.

Elisa, Master Histoire de l'art

Elisa, Master Histoire de l'art


Un attachement à l’ICP

C’est à l’issue d’un baccalauréat série littéraire et option arts plastiques que j’ai intégré la Licence Histoire de l’art et archéologie de l’ICP. Une fois diplômée, j’ai tout naturellement poursuivi mon cursus à l’ICP en m’inscrivant au sein du Master 2 Histoire de l’art et archéologie.

Mes motivations pour poursuivre mes études à l’ICP sont en partie dûes au « suivi sur mesure » de l’équipe enseignante. Il permet aux étudiants d’accroître leurs connaissances tout en développant leurs capacités d’analyse et de réflexion. Par ailleurs, les cours sont dispensés par des professeurs reconnus et réputés.

De plus, le campus est à taille humaine, favorisant ainsi une grande proximité et un soutien sans faille avec l’équipe pédagogique, comme j’ai pu le vérifier à titre personnel. J'ai également un attachement affectif à l'ICP pour les rencontres que l’on fait dans ce cadre universitaire et qui orientent notre projet professionnel.
 

Des stages en muséologie et médiation culturelle

Dans le cadre de ma formation, j’ai effectué deux stages dans le domaine de la culture. Un premier stage en 2018 aux musées Tavet-Delacour et Pissarro à Pontoise. J’ai effectué plusieurs tâches au sein de ces deux musées comme la gestion des collections des œuvres d’Otto Freundlich, l’inventaire des œuvres d’Otto Freundlich en réserve, et des missions d'assistante aux archives du musée Tavet-Delacour, ou encore guide des visiteurs pour l’exposition « Gustave Loiseau. Paysages d’Île de France et de Normandie ».

Mon deuxième stage s’est déroulé au début de l’année 2021, dans la gestion de projet et la médiation culturelle du Salon du livre de jeunesse de Saint-Germain-lès-Arpajon. Plusieurs missions m’ont été confiées : suivi et échanges avec les partenaires, accompagnement de la coordinatrice dans la logistique, soutien dans la production et la diffusion des supports de communication, rédaction de contenus pour le site Internet et les réseaux sociaux, accueil des différents publics, préparation des ateliers d’art plastique et d’écriture, compilation et analyse des données pour le bilan.

Enfin, j’ai effectué une mission de bénévolat intitulée « L’univers de l’art » pendant trois mois, entre octobre et décembre 2020, au sein de l’ICP. Avec une étudiante en troisième année de Licence Histoire de l’art et archéologie, nous étions chargées de définir le sujet de la table-ronde, de solliciter trois professionnels de l’univers de l’art, d'animer l'événement et de gérer les temps de parole ainsi que les questions.
 

Poursuites d'études et professionnalisation

Une fois mon Master 2 Histoire de l’art et archéologie en poche, je souhaite intégrer un deuxième master consacré à la gestion du patrimoine culturel pour compléter et valoriser ma formation en recherche. J'aimerais ainsi intégrer un master à finalité professionnelle, qui s’inscrirait notamment dans le cadre de la muséologie et répondrait aux besoins croissants des institutions patrimoniales (médiation culturelle, modernisation et valorisation des collections…) comme le Master Stratégies muséales et gestion de projets – Asie  ou le Diplôme Universitaire Ingénierie culturelle et Administration de la culture de l'ICP.

Un poste de chargée de collections me permettrait d’associer la densité et la richesse d’un programme de recherche à la réalité du terrain afin d’assurer « l’enrichissement, la gestion, l’analyse et la valorisation des fonds et collections muséaux ».

©Elisa, étudiante Master 2 Histoire de l'art et archéologie de l'ICP