• International,

Constance à Beyrouth : un carnet de voyage vidéo

Étudiante en L3 Humanités à l'ICP, Constance est partie en échange au Liban et partage ses aventures via un carnet de voyage numérisé.

Constance (au centre) et deux amies, au Liban.

Constance (au centre) et deux amies, au Liban.

La licence Humanités, une formation pluridisciplinaire

J’ai passé un bac STMG en ressources humaines, puis, le bac en poche, j’ai pris une année sabbatique pendant laquelle j’ai fait de l’humanitaire, j’ai voyagé. J’ai ensuite intégré la licence Humanités à l’ICP car je suis passionnée par les religions et l’anthropologie. La philosophie est une bonne surprise, je l'avoue. J’avais soif d’en apprendre plus sur le monde qui m’entourait, et je ne suis pas déçue ! Les cours m’inspirent et me font grandir. 

Partir en échange était l'un de mes objectifs ! C’est une opportunité tellement belle qu’il fallait absolument que je la saisisse, avant de m’inscrire en L1, j'ai d’ailleurs vérifié sur le site de l’ICP s'il était possible d'étudier un semestre à l'international

J’ai eu un petit coup de cœur il y a quelques années pour le Proche Orient, pour sa culture et ses gens. Etudier en Israël me tentait bien, mais l’école qui m’intéressait ne prenait que des doctorants. Alors mon choix s’est porté sur le Liban, que j’avais déjà découvert l’été passé lors d'une mission humanitaire et que j'avais beaucoup aimé.
 

Une expérience relatée sur YouTube

J'adore mon séjour au Liban, je me régale. Vivre, étudier dans un pays multiculturel, multiconfessionnel, c’est très enrichissant. On en apprend tous les jours. Au-delà des cours, c'est une leçon de vie. Les Libanais ont un rythme fou, rien à voir avec le nôtre. Malgré la crise économique, les gens continuent à vivre… Pour de jeunes étudiants comme nous,  vivre au cœur de cette crise durant quelques mois, et non pas seulement la voir à travers les médias, permet de la comprendre un peu mieux. 

Après mes études, j'aimerais être Reporter d'images. YouTube est donc un terrain d’apprentissage parfait pour découvrir le montage, le monde de la vidéo etc. Dès mon arrivée à Beyrouth, je me suis dis que c'était le moment de me lancer.
J’ai voulu partager ces vidéos avec le plus grand nombre car nous avons fait le triste constat, avec mes amis Français en échange, que les gens qui nous entourent avaient peur à l'annonce de notre choix d'étudier au Liban. A cause des médias, le pays souffre d’une image négative, pourtant, malgré la crise, la vie continue, et le Liban est vraiment un pays qui a une grande richesse culturelle, de habitants accueillants, une bonne gastronomie...

Initialement, je faisais ces vidéos pour mon entourage et pour que les francophones découvrent le Liban, au-delà de l'image véhiculée par les médias. J'ai appris que des personnels de l'ICP avaient découvert également ma chaîne, et c'est un belle surprise pour moi !