Conserver et valoriser le patrimoine de l’ICP

Le campus parisien de l’Institut Catholique de Paris foisonne de lieux méconnus et parfois insolites. Rendez-vous sous les toits de l’église St-Joseph pour aller à la rencontre de Serge Sollogoub, archiviste de l’ICP.

Serge Sollogoub

Serge Sollogoub

Les archives, un heureux hasard

Entre Serge Sollogoub et l'ICP, c'est une longue histoire. Initialement, Serge se destinait à un parcours d’ingénieur. Au cours de ses études, il réalise rapidement que cela ne lui convient pas. Après avoir suivi un ami à l'ICP, Serge s'inscrit en DEUG d'Histoire et se passionne pour cette matière. Une Maîtrise d’Histoire en poche, il intègre l'EBD, l'Ecole de Bibliothécaires-Documentalistes, et après avoir travaillé quelques années au sein des archives d'une congrégation religieuse, il rejoint l'ICP en 2007, cette fois-ci en tant que salarié, pour gérer les archives.


La mémoire de l'ICP

La mission de Serge est de faire l'inventaire des pièces mais aussi de les faire connaître auprès des enseignants et des chercheurs. Chaque année, il reçoit une centaine de visites de personnes françaises ou étrangères, dans le cadre de leurs recherches.
Le service des archives de l’ICP est récent, il a été créé en 1975, à l'occasion du centenaire de l'Institution. L'objectif était alors de conserver dans les meilleures conditions le patrimoine. Auparavant, beaucoup de documents étaient conservés au Rectorat, et les dons étaient versés aux fonds patrimoniaux des bibliothèques. Aujourd'hui, ces derniers alimentent soit les archives, soit les bibliothèques.

Les archives de l'Institut Catholique de Paris sont composées de documents administratifs mais « les pièces les plus intéressantes proviennent principalement des archives des Recteurs et des professeurs » précise Serge. Ce sont des cours, des articles, des publications... L’ICP conserve par exemple le fonds du Chanoine Lallement (1892-1977), ou encore celui de Mgr Brien, fondateur de l’Institut Supérieur de Pastorale Catéchétique
Parmi les dons importants versés aux archives se trouve le fonds de la famille Veuillot, dans lequel on retrouve notamment la correspondance du Journal L'Univers (XIXe siècle).


Des beaux documents à découvrir

enluminure Les archives représentent plus de 700m linéaires. Parmi tous ces documents, certains ont une valeur particulière. On y trouve par exemple, la lettre du Pape Pie IX autorisant la fondation de l'ICP en 1875.

Quelques autres beaux documents sont également conservés, comme l'enluminure réalisée par l’ESSEC en hommage aux 25 ans de Rectorat de Mgr Baudrillart (1932), ou encore des copies des archives espagnoles comprenant les lettres échangées entre Philippe V et Louis XIV, au début du XVIIIe siècle et dont les originaux auraient disparu pendant la Guerre d’Espagne.