• Formation,

Alice : des bancs de l'ICP au Ministère de la Justice

Originaire de Normandie, elle est actuellement référente à la politique sportive au Ministère de la Justice. Son parcours est le fruit de travail et d'audace.

Alice

Alice

Des études et des stages

Après avoir adoré la philosophie en classe de terminale, Alice a souhaité continuer à l'étudier. Le double cursus de l'ICP Licence Droit + Licence Philosophie lui a permis d'avoir de belles perspectives de poursuite d'études et professionnelles.

" Alors que mon parcours en double licence a été plutôt fluide, mon parcours en master s'est avéré plus chaotique. Pressée d'entrer dans la vie active, j'ai choisi de passer mon temps en stage plutôt que sur les bancs de la fac. C'est donc étape par étape, en plusieurs années, que j'ai finalement obtenu un Master 1 de Philosophie et un Master 2 de politiques publiques et stratégies des organisations sportives. Je songe d'ailleurs à reprendre le droit en formation continue, un master à distance, afin de mettre toutes les chances de mon côté pour évoluer professionnellement ", raconte Alice.

 

En route vers la vie professionnelle

En 2017, Alice rejoint le Ministère des Sports dans le cadre d'un stage de deux mois dont l'objectif était la candidature de la France aux Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024. Elle a beaucoup apprécié son travail au sein de cette administration à taille humaine et a naturellement poursuivit dans cette voie.

Elle réalise ainsi son stage de fin d’études au Comité national olympique et sportif français (CNOSF). Son mémoire d'études traite le sujet de la lutte contre les violences sexuelles dans le sport. C'est lors de ses recherches qu'elle entre en relation avec le Ministère des Sports.

" A la fin de mon stage, un poste de Chargée de mission au pilotage des enquêtes administratives était à pourvoir au sein de la cellule de suivi des signalements contre les violences sexuelles dans le sport. J'ai postulé et j'ai décroché le contrat ! ", témoigne Alice.


Ce premier poste est intéressant et novateur. Les missions demandaient principalement des compétences juridiques très transversales, notamment en droit pénal, droit administratif, droit du sport, allant parfois jusqu’au droit du travail.

" Afin de bien réaliser cette mission, je pense qu’il faut une sensibilité particulière en victimologie. Cela permet de bien comprendre les mécanismes de la violence au-delà des préjugés. Enfin, comme pour n’importe quel projet, il convient de bien connaître l’écosystème dans lequel on s’intègre. En l’occurrence, je devais comprendre comment les associations sportives fonctionnaient pour savoir quand les contacter, quelles informations leur donner et quelles actions leur demander ", raconte Alice.


Elle a ensuite intégré la Direction de l'administration pénitentiaire, en tant que référente à la politique sportive. Ce poste répond au trois critères qu'elle s'était fixés :
  • réaliser une mission de service public ;
  • être en relation avec les institutions sportives ;
  • avoir un impact social fort et positif.

Au quotidien, Alice élabore, met en œuvre et évalue la politique nationale sportive de l’administration pénitentiaire avec trois objectifs principaux :
  • offrir aux personnes détenues une activité exutoire en les sortant de leur cellule dans laquelle elles sont isolées, ce qui améliore un peu leurs conditions et donc leur comportement ;
  • améliorer l’insertion sociale grâce aux séances de sport en groupe avec un éducateur et des règles à respecter ;
  • améliorer la santé des personnes placées sous main de justice grâce au sport-santé.
 
> En savoir plus sur la Licence Droit + Licence Philosophie

© A.C.