Paix des Eglises, paix du monde ? | Colloque des Facultés de Théologie

Publié le 12 juillet 2021 Mis à jour le 7 mars 2022
Date :
du  09 mars 2022 au 11 mars 2022
Horaire :
Toute la journée Ajouter à mon agenda 09/03/2022 00:00:01 11/03/2022 00:00:01 40 Paix des Eglises, paix du monde ? | Colloque des Facultés de Théologie Institut Catholique de Paris 21, rue d'Assas 75270 PARIS Cedex 06 FRANCE Tél : 33 (0) 1 44 39 52 00 www.icp.fr Marie Brouchot iseo.theologicum@icp.fr true DD/MM/YYYY

Si les conflits entre les Églises chrétiennes ont bien existé et peuvent parfois perdurer, le mouvement œcuménique ne pourrait-il pas jouer un rôle moteur dans la conversion des chrétiens et des Églises à une culture de paix pour promouvoir la réconciliation de la communauté humaine ?

illu colloque ISEO 2022

illu colloque ISEO 2022

Trois Facultés se réunissent pour un colloque


L'ISEO, Institut Supérieur d’Études Œcuméniques propose avec l'ITO, Institut de Théologie Orthodoxe Saint-Serge et l'IPT, Institut Protestant de Théologie le colloque « Paix des Églises, paix du monde ? ».

Même s’il apparaît comme une évidence que l’Évangile prône la paix et que le travail pour l’unité et la réconciliation est au cœur de la mission des Églises, à travers l’histoire des chrétiens et des Églises ont eux aussi joué le jeu de la division et de la violence, pour des raisons non seulement séculières (comme dans les conflits nationaux ou ethniques) mais aussi religieuses.

Devant un tel constat, ce colloque désire examiner dans quelle mesure l’œcuménisme constitue un élément clé dans la conversion des chrétiens et des Églises à une culture de paix enracinée dans l’Évangile au service d’une paix durable du monde.

En d’autres termes, l’œcuménisme a-t-il fait émerger des voies et des méthodes concrètes permettant de mettre en œuvre l’appel évangélique ? Quelles ressources offre-t-il à la réflexion collective qui se développe autour de la recherche de la paix ? Peut-on en mesurer les fruits, non seulement pour les Églises, mais aussi pour les corps politiques dans lesquelles celles-ci s’inscrivent, qu’ils soient ethniques ou nationaux ?

Pour répondre à ces questions, le colloque croisera le regard de spécialistes engagés dans ces questions dans divers pays européens et sur d’autres continents.
 

Une réflexion en trois temps

Le christianisme, religion de paix ?

mercredi 09 mars
On commencera par s’interroger sur la façon dont la foi chrétienne se situe par rapport au couple conceptuel conflit/paix. À quelle paix l’Évangile invite-t-il ? La foi chrétienne prône-t-elle le rejet de toute forme de violence ?


Le mouvement œcuménique, école de réconciliation ?

jeudi 10 mars
On évaluera les méthodes mises en œuvre par le mouvement œcuménique, et leurs fruits. L’œcuménisme comme école de réconciliation et d’élaboration d’une culture de paix ?


Les Églises en dialogue, artisans de paix ?

vendredi 11 mars
On pourra enfin mesurer la capacité qu’a eu (ou non) l’œcuménisme à apaiser des conflits politiques, de nature nationale/ethnique. Ce sera aussi poser la question de la façon dont les instances et réseaux œcuméniques s’insèrent dans les dynamiques géopolitiques.
 

Ateliers thématiques

Deux demi-journées (10 mars après-midi et 11 mars après-midi) seront consacrées à des ateliers thématiques qui permettront d’approfondir en petits groupes des questions abordées dans les plénières.
Programme prévisionnel :
  • Lectures bibliques
  • Le processus de guérison des mémoires
  • Place et rôle des prières dans la promotion d’une culture non-violente
  • Féminismes et construction de la paix
  • Ressources de la communication non-violente
  • Principes et action du réseau européen Church and Peace
  • L’intervention civile de paix
  • etc.

Conférence publique

Le soir du 10 mars, une conférence publique sera assurée par le pasteur Christian Krieger, président de l’Église protestante réformée d’Alsace et de Lorraine et président de la Conférence des Églises Européennes (KEK).
 

Sur place et à distance

Le colloque pourra être suivi sur place, à l’Institut Catholique de Paris, mais aussi en distanciel et en groupes régionaux (articulation des plénières en distanciel et d’ateliers thématiques « en présentiel » organisés par des équipes régionales, voir la liste des villes hôtes et des contacts).


illustration photo : Albin Hillert/COE

Partenaires :
Contact :