• Autre,

Faire un legs aux Universités catholiques, un engagement sur le long terme au service de l’humain

Publié le 5 juillet 2021 Mis à jour le 21 juillet 2021

Les 5 Universités et Instituts catholiques de France (UIC) lancent une opération conjointe inédite de sensibilisation du grand public au legs. Albane de Longpré, Directrice du mécénat à l’ICP, explique cette démarche.

ICP - campus Paris

ICP - campus Paris

Pourquoi les 5 Universités et Instituts catholiques (UIC) de France lancent une opération conjointe de sensibilisation au legs ?

Legs, donations, assurance-vie sont des dispositions de transmission encore largement méconnues du grand public. Chaque année, plusieurs milliards d’euros reviennent ainsi à l’Etat faute d’avoir été transmis.
Les actes de générosité dit « libéralités » - legs, donations, la cession d’assurance-vie - ont été importants pour le développement des 5 Universités et Instituts catholiques depuis leur fondation il y a 150 ans. Par exemple, la bibliothèque Jean de Vernon de l’Institut Catholique de Paris (ICP) a pu être construite grâce à un legs.
A mesure que leurs projets croissent, cette forme de générosité devient déterminante pour assurer le déploiement de leurs missions.
C’est pourquoi, fortes de valeurs communes, les 5 Universités catholiques ont ainsi décidé de s’unir pour rendre visible leur message sur la transmission tout en conservant leurs singularités respectives.
 

Qui peut devenir testateur ?

Tout le monde peut devenir testateur et pas uniquement les personnes vivant seules et n'ayant pas d'enfant ou d'ayant-droit, comme on le pense pourtant souvent. Les personnes ayant de la famille ont la possibilité de transmettre une partie de leurs biens à l'ICP si c'est une cause qui leur tient à cœur, sans que cela évince leurs enfants ou leurs ayant-droit.
Toutes les personnes intéressées peuvent s'informer via la plateforme https://transmettre.info. Elles y découvriront le socle de valeurs communes des UIC et pourront avoir quelques informations plus spécifiques sur chacun d’eux, si elles ne les connaissent pas déjà. Le mieux est ensuite de se rapprocher de l'interlocuteur de l’établissement de leur choix, car un échange est très important pour confirmer l'intention d'un acte de générosité comme celui-ci.
Si les personnes intéressées connaissent déjà les 5 Universités et Instituts catholiques, elles peuvent directement se rapprocher de celui dont elles sentent le plus proche afin d'obtenir des informations et être accompagnées, si elles le souhaitent, dans la réflexion autour de ce projet de transmission.
Pour nos testateurs, transmettre tout ou partie de leur patrimoine, c’est confier les efforts et les trésors de toute leur vie à une cause et à des valeurs chères. A l’ICP, nous mesurons le geste de générosité et de confiance que cela constitue, et souhaitons l’honorer en échangeant de manière approfondie avec nos testateurs, afin d’identifier avec eux le projet bénéficiaire dans lequel ils se retrouveront le mieux.
 

Comment seront utilisés ces fonds ?

Les fonds sont toujours utilisés selon la volonté du testateur. Souvent, ils indiquent à quoi ils souhaitent que l'ICP utilise les biens légués ou transmis, qu’il s’agissent d’un legs, d'une donation ou du versement d'une assurance-vie. L'ICP honore leur demande, c'est une obligation juridique et morale. Lorsqu'aucune consigne n'est communiquée, l'ICP les utilise pour développer des projets qui découlent de ses 5 missions :
  • l'enseignement et la mise en place de pédagogie innovantes,
  • la recherche de haut niveau en sciences humaines et religieuses,
  • la solidarité notamment par l’accompagnement individualisé de l'étudiant et l’ouverture à tous,
  • la préservation du patrimoine et le développement de nouveaux espaces au service du projet académique,
  • le Service d'Eglise par la formation des religieux et des laïcs engagés dans l’Eglise.