• Formation,

Les anciens de la FASSE font aussi leur rentrée !

Côme et Quentin Billard, récemment diplômés de la Licence Sciences Sociales mention Sciences Économiques et Politique (SSEP) et de la Licence Droit mention Droit public et Science Politique (DPSP), viennent d’être admis à l'une des plus prestigieuses écoles. Ils intégreront à la rentrée prochaine la London School of Economics and Political Science (LSE). Une belle occasion de revenir sur leur début de parcours au sein de l’ICP à la FASSE : ils se sont prêtés au jeu de l’interview croisée.

Quelles ont été vos motivations pour effectuer une Licence à la FASSE ?

Côme :
La Licence SSEP est une formation qui offre des enseignements variés dans des domaines complémentaires. La sociologie, l’économie et la science politique en sont les principaux piliers ; ils permettent de comprendre le monde contemporain ainsi que les enjeux qui s’y rapportent. Je pense que cette formation est idéale pour acquérir les outils d’analyses à la fois quantitatifs, qualitatifs et par ailleurs, un solide bagage culturel. Cela permet de se placer dans les meilleures conditions pour postuler aux meilleurs Masters.

Quentin :
La Licence DPSP que proposait l’ICP me paraissait à l’époque être la Licence qui me permettrait de développer les réflexions nécessaires à la compréhension des enjeux juridiques et politiques ; enjeux liés aux métiers de juristes et de dirigeants du privé ou du public. Forte de la multiplicité de ses approches, cette Licence donne la possibilité aux étudiants d’acquérir un bagage économique et juridique indispensable permettant d’envisager une carrière dans une sphère à la fois publique et privée.

La formation a-t-elle répondu à vos attentes ?

Côme :
La Licence SSEP a parfaitement répondu à mes attentes. De la L1 à la L3, les enseignements sont pensés pour nous préparer de la meilleure façon pour continuer en Master. Que l’on soit attiré par la sociologie, l’économie, la science politique ou les relations internationales, les possibilités de rejoindre ces domaines après la Licence sont très élevées. Enfin, les enseignements sont largement connectés avec l’actualité et permettent de développer un esprit critique sur les événements contemporains !

Quentin :
Cette Licence a répondu à mes attentes et m’a surtout permis de dessiner un solide projet professionnel en m’orientant vers un Master de politique économique, dont les fondamentaux de cette science sont dispensés au 21 rue d’Assas. La Licence pluridisciplinaire DPSP ne donne pas de réponse à des problèmes de nature philosophique mais bien des outils pour pouvoir préparer des Masters ou des concours, qu’ils relèvent de la science politique (IEP) ou du domaine juridique. Cette Licence est selon moi, le parfait alliage pour qui veut s’orienter vers des carrières du domaine politique, diplomatique, ou juridique.

Qu’est-ce qu’elle vous a permis de découvrir et d’expérimenter ?

Côme :
Cette formation complète et pluridisciplinaire m’a fait grandir intellectuellement et m’a donnée des outils pour mieux comprendre le monde d’aujourd’hui. Le fait de lier des matières telles que la psychologie, le marketing à la sociologie et l’économie m’a apporté un point de vue plus concret et plus mature des éléments étudiés.

Quentin :
L’Institut Catholique de Paris, au travers des différentes Licences qu’il propose, donne la possibilité à ses étudiants de s’enrichir grâce à des conférences, des ateliers ou des forums. Les étudiants sont par ailleurs invités à s’investir dans la vie étudiante en s’engageant dans des associations ou en aidant à l’organisation de divers événements comme le Forum ICP entreprises organisé par la Direction de l’Insertion Professionnelle de l’ICP en Décembre, chaque année.
Responsabiliser les étudiants est un marqueur de cet institut et permet aux étudiants d’en apprendre un peu plus sur eux-mêmes.

Quel bilan aujourd’hui ?

Côme :
Très positif ! Je suis vraiment reconnaissant de l’ICP car c’est ici que j’ai fait mûrir mon projet professionnel avec une équipe d’enseignants toujours à l’écoute et disponible. Grâce à cette formation, je peux rejoindre le Master dont je rêve depuis plus d’un an !
Alors pour cela : un grand merci à l’ICP et à très bientôt !

Quentin :

Au moment même où nous quittons cet institut, il me semble important de souligner que la force de l’ICP ne réside pas seulement dans un enseignement de qualité mais dans un quotidien où l’humain est placé au premier plan par un corps professoral attentif et soucieux de la réussite de ses élèves. C’est peut-être ce côté qui me manquera le plus, mais il est temps de laisser la place à d’autres pour qu’ils cultivent à leur tour cet esprit de partage, d’écoute et d’entraide.
L’ICP n’est pas juste un endroit où l’on étudie, c’est une idée, une belle philosophie de vie.

Propos recueillis à la FASSE le 28 juillet 2015.

Pour en savoir plus sur la Licence SSEP
Pour en savoir plus sur la Licence DPSP