Des sciences sociales au journalisme

Thomas souhaite être journaliste depuis toujours. Il est actuellement en première année de master au Centre de formation des journalistes (CFJ), l’une des meilleures écoles de journalisme de France.

Vous êtes diplômé de la Licence Sciences sociales (SEP), en quoi cette licence vous a aidé à intégrer le CFJ ?

Il n’y a pas une seule façon de devenir journaliste. Pas un seul chemin. Mais une multitude d’options. La mienne a été de choisir une formation pluridisciplinaire après le bac. Elle m’a permis, le temps de ma licence, de me construire un socle de connaissances qui m’était indispensable pour affronter des concours très sélectifs et pouvoir décrypter le monde contemporain dans mon métier. Alors que l’essentiel de ma formation en journalisme est « pratique », je mesure l’importance et l’utilité des enseignements à la Faculté de Sciences sociales et économique de l'ICP !
 

Très investi dans la vie étudiante, vous avez été vice-président d'ICP TV, que vous a apporté cette expérience ?

Beaucoup de joie ! Avec ICP TV j’ai souhaité concrétiser, en tant qu'étudiant, mon futur projet professionnel. En plus d’avoir créé une télévision étudiante qui perdure aujourd’hui encore, j’ai surtout rencontré des amis et je me suis créé des souvenirs inoubliables. Mes plus beaux moments vécu à l’ICP sont étroitement liés à l’engagement associatif. Nous avons rencontré la directrice de l’UNESCO, des Présidents d’Universités, organisé des événements très fédérateurs ! C’est une expérience formatrice qui complète la formation académique !
 

Vos projets ?

Cet été, je serai en stage au journal Sud-Ouest à Bordeaux. Comme tous les autres étudiants en journalisme de France, le stage en presse quotidienne régionale est obligatoire.
En septembre j’entamerai ma deuxième année. Je compte me spécialiser en télévision.