• Formation,

Vincent, cadre d'éducation et étudiant en confinement

Titulaire d'une Maitrise en musicologie, Vincent est coordinateur de Vie Scolaire à Strasbourg et étudiant en Master 2 MEEF - Cadres d’éducation à l’ISP-Faculté d’éducation. Il nous raconte comment il mène de front ces deux activités en période de confinement.


Continuité pédagogique en pleine crise sanitaire

Les sessions de cours à distance permettent d’échanger avec plus de facilité entre professeurs et camarades, mais rien ne remplace la rencontre immédiate avec l’autre (enseignants, collègues de promotion, directrice de mémoire). On pourrait croire, à tort, que le confinement libère du temps, et s’en réjouir pour la rédaction du mémoire. En réalité, il est impressionnant de réaliser combien l’autre est présent lorsqu'on est confronté à l’expérience de la distance.

Dans le cadre de mon Master MEEF - Cadres d’éducation, cela implique une capacité à rompre avec les systèmes de pensée et l’obligation à la créativité.
 

Que vous apporte cette expérience ?

C’est intéressant d’observer comment les parties prenantes interagissent et comment cela se met en tension avec nos enseignants. Dans cette perspective, la diversité, l’intelligence et la dynamique collective de notre promotion est une réelle chance : les expériences et les vécus (éducateurs spécialisés, professeurs, journalistes, parents, philosophes, coordinateurs de Vie Scolaire et personnes d’Église) sont si divers que cela apporte un vrai savoir. Il y a un an, lors du séminaire de recherche avec le Pr Augustin Mutuale, Doyen de l’ISP-Faculté d’éducation nous parlions d'Anton Makarenko et cherchions à comprendre sa pensée et son action en situation de crise (dans des circonstances différentes). Et bien aujourd’hui, en temps de Covid-19, les acteurs de l’éducation se trouvent devant l’obligation d’agir car "la machine" ne tourne plus toute seule ou disons avec nettement mois d’inertie. Cette crise sanitaire secoue l’éducation, plus seulement dans les murs d’une école mais aussi dans les foyers, c’est un rappel de son importance sociale.
 

Mise en place d'une cour de récréation virtuelle pour les collégiens

Dans le cadre de mon emploi de coordinateur de Vie Scolaire à Strasbourg, cette situation de confinement m'a fait prendre conscience de l’importance de l’échange oral entre les enfants hors salle de classe : ils apprennent des autres.

Malgré la continuité pédagogique, il y a eu rupture au niveau de l’éducation et de la vie scolaire. Dès le début du confinement la question d’une vie scolaire 4.0 me sembla essentielle. J’ai alors proposé un créneau de 2h30 où les enfants pouvaient se connecter afin de renouer avec l’oral et l’échange libre. Le rôle de l’adulte est principalement de poser des questions et gérer l’attribution et la qualité de la parole. Parallèlement, je tenais implicitement à encourager le tchat écrit entre les participants, suite à la visioconférence, afin qu’ils puissent s’échanger courriels ou numéros de téléphone.
 
* Retrouvez l’intégralité des propos recueillis par Séverine Parayre, Directrice des Masters MEEF de l'ISP-Faculté d'éducation dans la Gazette.