• Recherche,

Découvrez les dernières publications des enseignants de l'ICP

Publié le 28 juillet 2021 Mis à jour le 29 juillet 2021

L’Institut Catholique de Paris compte plus de 600 enseignants et chercheurs. Ils publient régulièrement des ouvrages que vous pouvez retrouver dans les bibliothèques de l’ICP. Tour d’horizon des dernières publications de nos enseignants.

Bibliothèques - acquisitions

Bibliothèques - acquisitions

  • Marie selon les Ecritures - Yves-Marie Blanchard
    Salvator ; Bible en main ; 2021. 160 p.
Marie des écritures Si, depuis le concile d'Ephèse en 431, la figure de Marie tient une place éminente dans la tradition de l'Eglise et la foi des fidèles, elle paraît rester beaucoup plus discrète à la lecture des Ecritures. Alors que le culte marial va se déployer au cours des siècles et nourrir tout à la fois la dévotion et l'iconographie, les écrits bibliques, comme par contraste, semblent bien peu parler d'elle.
Comment expliquer cela ? Et que sait-on exactement de Marie selon les Ecritures ? En scrutant les Evangiles et l'Apocalypse au plus près et sans ignorer leur dimension théologique, Yves-Marie Blanchard répond précisément à ces questions : les actuelles recherches, dit-il, ont conduit à mieux retrouver la dimension juive du personnage et son enracinement dans le peuple d'Israël. Présente également dans les évangiles apocryphes et dans le texte coranique, la place de Marie a fait l'objet d'une nouvelle perception par la Réforme avant de devenir un point du dialogue œcuménique.
A sa manière, elle invite aussi à s'interroger sur la place des femmes dans l'Eglise.

 
  • Temps des hommes, temps de Dieu, pour une pastorale du temps - Luc RAVEL, Philippe CAPELLE-DUMONT, Académie catholique de France
    Paroles et silence ; coll. Références ; 2021. 211 p.
Temps des hommes et temps de Dieu
Le christianisme semble confronté à un épuisement de certaines de ses pratiques et logiques, en dépit de la diffusion du message évangélique sur l'ensemble des continents grâce à un maillage serré de paroisses. Se fondant sur les enseignements du pape François, les contributeurs appellent à appliquer le principe du temps supérieur à l'espace à tous les champs de l'action pastorale.



 
  • Religions et dialogues - Sous la direction d'Emmanuel Pisani
    Les éditions du Cerf ; coll. Cerf Patrimoines ; 2020. 210 p.
Religions et dialogues Fondé en 1967 dans l’élan du Concile Vatican II à la demande des congrégations missionnaires et de Rome, par les Pères Jean Daniélou et Henri Bouillard, l’Institut de science et théologie des religions de Paris allie la réflexion théologique fondamentale avec les pratiques pastorales et les questions sociétales. Comme institution chrétienne de recherche et de formation, l’ISTR articule plusieurs axes : la recherche et l’enseignement d’une théologie chrétienne de la mission, des religions et du dialogue ; la connaissance des religions et des cultures dans leur diversité et leur créativité contemporaine ; la compréhension du phénomène religieux, du labyrinthe des identités, des athéismes et de l’indifférentisme ; la prise en compte de la complexité des questions d’interculturalité, des interactions sociétales, de l’essor des intégrismes ; la réflexion sur la responsabilité des Églises chrétiennes à l’égard de la société. Les Actes du colloque tenu en juin 2017 à l’occasion du cinquantième anniversaire de la fondation de l’Institut ont permis de mettre en évidence comment l’approfondissement de la dimension dialogale de la mission est au coeur du projet de l’Institut. Il en ressort l’enseignement d’un dialogue qui passe par l’écoute de l’autre, la nécessité de l’estimer, tel qu’il est, sans chercher à le ramener à soi. L’ISTR contribue ainsi à promouvoir depuis cinquante ans une « théologie de l’accueil » où la réflexion sur le dialogue avec les autres religions irrigue et éclaire la société sur la réalité et la nécessité du dialogue. Ouvert sur les autres, l’ISTR de Paris atteste comment le christianisme se déploie comme sagesse et ressource pour l’ensemble des acteurs sociaux, au-delà de leurs croyances personnelles.

Ont contribué à cet ouvrage : Razika Adnani, François Bousquet, Philippe Capelle-Dumont, Paul Coulon, Thierry-Marie Courau, Dennis Gira, Henri de La Hougue, Catherine Marin, Emmanuel Pisani, Ysé Tardan- Masquelier, Eric Vinson.

 
  • Chroniques du temps de peste - François Cassingena-Trevedy
    Ed. Tallandier ; Tallandier essais ; 2021. 175 p.
chroniques du temps de peste Lors du premier et du second confinement, dans le silence de la vie bénédictine, et pourtant en lien étroit avec ses amis de l’extérieur, François Cassingena-Trévedy a consigné ses réflexions sur une situation qui a plongé le monde dans la sidération.
À bonne distance des controverses politiques, il interroge ici les chrétiens sur le sens de la foi, leur rapport à l’Eucharistie, dans des périodes où ils n’y ont plus accès, la relation au corps et à la sexualité, mais s’adresse aussi à tous les citoyens sur le danger du fanatisme religieux à la lueur des assassinats de l’automne 2020 et sur notre sens du commun.
Ce livre, arraché aux heures sombres que nous traversons, interroge sur ce qui nous anime profondément pour rendre possible en chacun une renaissance intérieure.

 
  • Ils furent pris d’une grande frayeur - Jean-François PETIT
    Saint-Léger éditions ; 2020. 258 p.
ils furent pris d'une grande frayeur L’épidémie du coronavirus fut un étrange ébranlement. Nous aurions voulu la fuir. Il fallut l’accepter. Nous aurions aimé la prévoir. Il fallut l’affronter. Cette crise nous a fait traverser bien des peurs, des doutes, des questions. Mais elle a aussi éclairé nos convictions personnelles et collectives. Elle nous a poussé à réinterpréter nos valeurs, choix, notre histoire, notre culture, notre civilisation. Ces six courts chapitres de ce journal permettront de relire cet événement majeur de 2020. Constitués de chroniques quotidiennes, ils donneront à comprendre ce qui s’est passé. Après le choc initial de l’épidémie (I), il a fallu réinventer le quotidien dans de nombreux lieux ou secteurs de vie (II). La vie politique s’est trouvée reconfigurée (III). Soumis à l’adversité, les croyants ont dû puiser dans leurs convictions de foi (IV). Comme pour tous, il leur a fallu dégager des ressources pour la pensée (V). Mais déjà, un nouveau monde s’annonce (VI). Ce Journal d’une épidémie est un hommage à ceux qui choisi la vie dans l’épidémie. Ils nous ont ouvert la possibilité d’un univers inespéré.
 
Retrouvez toutes ces publications dans le réseau de bibliothèques de l'ICP