• Formation,
  • Vie du campus,
  • Vie étudiante,

L'accompagnement des étudiants, une priorité quel que soit le contexte sanitaire

Publié le 1 juillet 2021 Mis à jour le 21 juillet 2021

Alors que l’année universitaire s’achève, Pauline Piettre, Directrice des Affaires académiques, et Caroline Quazzo, Déléguée à la vie du campus, dressent un bilan du déroulement de l’année à l’ICP. Cours en présentiel et/ou distanciel, examens, accompagnement des étudiants… Retour sur l’impact de la crise sanitaire.

Etudiants campus ICP

Etudiants campus ICP

Quel bilan tirez-vous de cette année universitaire 2020-2021 ?

Pauline Piettre : Les équipes de l’Institut Catholique de Paris se sont constamment adaptées au contexte sanitaire et se sont attachées à respecter les directives ministérielles. Notre objectif a toujours été de privilégier le présentiel, dans toute la mesure du possible. Ainsi, en septembre, les étudiants de L1 étaient accueillis en 100% présentiel et, pour ceux des autres années, une semaine sur deux. Lors du second confinement, le distanciel a été de nouveau la règle et ce, jusqu’à début mars. Les établissements d’enseignement supérieur n’étant pas fermés au public pendant cette longue période, nous avons ouvert sur réservation notre grand auditorium en demi-jauge à tous les étudiants qui le souhaitaient. Cette même possibilité a été offerte par les bibliothèques afin de faciliter la poursuite des activités de recherche pour les étudiants de Masters et les doctorants. A partir de début mars, les étudiants de première année ont pu revenir sur place pour assister à tous leurs TD, en demi-jauge, et, pour les autres années, une journée par semaine comme l’avait préconisé le Président de la République. Nous nous sommes également mobilisés afin d’assurer les meilleures conditions pour la tenue des examens et garantir la qualité des diplômes. Ainsi, la plupart des épreuves des examens ont pu se dérouler en présentiel.


Quelles mesures ont été mises en place afin d’accompagner les étudiants durant cette période inédite ?

P. P. : L’un de nos points forts est l’accompagnement personnalisé de nos étudiants. Tout au long de cette année si particulière, nous avons donc mis l’accent sur l’accueil et le suivi des étudiants, notamment des néo bacheliers. Des enseignants ont également organisé des rendez-vous en visioconférence avec leurs étudiants qui en ressentaient le besoin.

Caroline Quazzo : Notre objectif a été de garder le contact avec les étudiants, malgré les contraintes liées aux confinements et aux restrictions sanitaires. La Délégation à la vie du campus est là pour prendre soin d’eux, leur porter attention et créer ensemble les conditions de leur réussite. En septembre 2020, la rentrée en semi-présentiel, hormis les L1, a représenté un véritable enjeu pour nous. Dès les premiers jours, il a fallu créer le lien, susciter l’envie de s’engager mais aussi se faire connaitre en tant que partenaires de leur épanouissement et devenir.

Chaque année, l’Espace santé réalise deux enquêtes auprès des étudiants, l’une portant sur leur santé mentale et l’autre, sur leur santé en général. Hausse de l’anxiété, du stress, du sentiment de solitude, dépression… en 2020, l’analyse des résultats nous a incité à proposer des conférences sur la résilience, créer un groupe de parole, organiser un coaching sur la gestion du stress ou encore des ateliers de relaxation. Deux nouvelles enquêtes viennent d’être finalisées et donneront lieu à de nouvelles actions pour la rentrée prochaine. Le Bureau des Initiatives Etudiantes est resté également très présent aux côtés des étudiants pour maintenir la dynamique d’engagement et continuer à porter les projets. 4 associations ont même été créées ces derniers mois !

L’Aumônerie a également été très active et a mis en place un système de parrainage pour accompagner ceux qui ressentaient des difficultés. Le SOIP, Service d’orientation et d’insertion professionnelles, a pu maintenir son activité en digitalisant des événements comme le Forum ICP Entreprises ou encore le Forum de recrutement de stagiaires.


Préparez-vous différents scenarii pour la prochaine rentrée de septembre ?

P. P. : Aujourd’hui, nous préparons une rentrée à 100% en présentiel, comme évoqué par notre ministre, Frédérique Vidal, sous réserve de nouvelles directives ministérielles contraires. Toutefois, si la situation sanitaire venait à se dégrader, nous préparons un scénario avec un accueil ajusté. Dans tous les cas, nous continuerons à mettre tout en œuvre pour accompagner l’ensemble de nos étudiants. Par ailleurs, nous encourageons vivement nos étudiants et nos collaborateurs à se faire vacciner afin d’éviter une dégradation de la situation sanitaire. Nous pouvons leur proposer une liste des sites les plus proches pour prendre rendez-vous.

C. Q. : Nous allons également tout faire pour que la vie étudiante reste dynamique et créer le lien dès la rentrée, notamment via le Bureau des Initiatives Etudiantes. Nous voulons aider les étudiants à prendre soin d’eux et leur permettre de s’épanouir dans leurs études. L’Espace d’accueil psychologique (EAP) sera renforcé dès la rentrée avec la venue d’un troisième stagiaire psychologue sur le campus parisien.