• Formation,
  • Culture,

Marie, un parcours sans fausse note

Marie recommande le DU Ingénierie culturelle et administration de la culture qui lui a permis de mettre en musique son projet professionnel : travailler dans l'administration de la musique classique. Elle nous dévoile son parcours.

FDL_Marie Mallie_DU_ingénierie culturelle_juin19

FDL_Marie Mallie_DU_ingénierie culturelle_juin19

Saisir les enjeux du secteur culturel

J'ai choisi cette formation parce que j'étais passionnée par la musique classique et je souhaitais travailler dans l'administration de la musique. Mais je ne voulais pas être dans une formation cloisonnée, uniquement sur la musique, pour découvrir les enjeux du secteur culturel dans sa globalité. Je n'ai pas été déçue : il y avait avec moi des étudiants qui voulaient travailler dans l'art contemporain, le secteur du patrimoine, l'édition, etc.
 

Des pros à l'écoute

J'ai été très agréablement surprise par notre rapport aux professeurs, nous n'étions pas vus comme de simples étudiants, mais vraiment comme de futurs collègues, avec qui les profs prenaient plaisir à échanger.

Pour les cours, ce que j'ai beaucoup apprécié, c'était que les profs étaient tous également des professionnels actifs dans le monde culturel, et la possibilité de rencontrer des intervenants exceptionnels (exemple : Jean-Luc Choplin, directeur à l'époque du Théâtre du Châtelet, et bien d'autres encore...). C'est grâce à ces rencontres que j'ai pu trouver mon stage de fin d'études, au service mécénat de l'Orchestre de Paris.
 

Une promotion soudée

Nous étions aussi une équipe d'étudiants très vite soudés, très proches, tous devenus amis. J'ai adoré l'ambiance pendant les deux années ! Mon souvenir le plus marquant a été le jour où le concert que nous devions organiser a eu lieu.

Nous avons travaillé des mois pour mettre au jour ce projet, et nous avons eu la chance de pouvoir faire venir des musiciens de très haut niveau (un quatuor à cordes et un accordéoniste qui font aujourd'hui une très grande carrière dans le monde entier) pour un programme composé de pièces d'Astor Piazzolla et du magnifique Quatuor de Maurice Ravel. Nous avions peur de ne pas dépasser les 50 personnes dans le public.

Le soir du concert, plus de 180 personnes sont venues, l'église était pleine ! Et je me souviens encore du tout début du concert, le moment où les musiciens ont commencé à jouer le quatuor de Ravel. Je tremblais de partout tellement j'étais heureuse de voir ce projet aboutir. C'est un moment que je n'oublierai jamais !
 

Des stages en communication, production, mécénat

J'ai fait plusieurs mémoires sur la musique, notamment sur les ensembles au sein desquels je faisais mes stages, aussi un mémoire sur la stratégie de communication de la Philharmonie de Paris au moment de son ouverture. Et du coup cela m'a conforté dans mon choix : tous mes stages ont été dans la musique classique, d'abord dans la communication, puis la production, et le mécénat. Aujourd'hui je suis chargée de communication dans une association qui organise plus de 100 concerts par an dans toute la France.
 

Une recommandation à 100%

Le DU ingénierie culturelle et administration de la culture nous encourage à saisir le domaine qui nous passionne, nous permet de trouver de bons stages, nous donne un diplôme et nous ouvre la voie vers le monde professionnel. Je le recommande à 100% !