• Citoyenneté,
  • Formation,

Au coeur de la licence histoire et science politique

Désireux de ne pas limiter ses apprentissages dans une discipline, Vincent a choisi la licence Histoire-Science politique intégrant une prépa aux concours des IEP et de Sciences Po. Pluridisciplinarité, stages et initiatives personnelles, rencontre avec un étudiant motivé !

FDL_portrait_Delorme_histoire_science politique_fev20

FDL_portrait_Delorme_histoire_science politique_fev20

Le choix d'une licence pluridisciplinaire

Intéressé par l’Histoire depuis longtemps et encouragé par un enseignant de mon lycée, je suis allé aux portes ouvertes de l'ICP, sur les salons, j'ai regardé le programme de la licence, je me suis décidé à étudier à l'ICP. En plus de la dimension historique, je souhaitais une formation à la science politique, ce que permet justement cette licence à parcours bi-disciplinaire. Cela permet d’avoir une formation plus complète, utile pour élargir les horizons universitaires et professionnels. Cette licence s’adresse selon moi à ceux qui ne limitent pas leur curiosité à une discipline car la philosophie, le droit constitutionnel et l’Histoire des arts font parti de la formation.


Affaires publiques et politique

Durant l’été entre ma première et ma deuxième année de licence, j’ai eu l’occasion de faire un stage dans un cabinet d’affaires publiques et un autre auprès d’un élu du Conseil de Paris. Ces stages m'ont sensibilisé aux débats politiques, c'est ce qui m'a donné envie d'organiser une conférence sur la question des libertés sur internet pour les étudiants de l'ICP. Cette conférence rassemble Laetitia Avia, députée et auteure de la loi, Benoit Tabaka de Google France et Laurent Gayard, un de nos enseignants en licence. Il s'agit de faire dialoguer les parties prenantes de cette loi adoptée en janvier 2020 par l'Assemblée nationale. J'ai proposé à mes enseignants et je me suis lancé !
 

S'organiser et se dépasser

En plus d’un enseignement de qualité, j’ai apprécié les travaux en petits groupes qui permettent de faire vraiment connaissance avec les autres étudiants. L’exigence de qualité des travaux à rendre permet d’apprendre à chercher l’information, à en retenir l’essentiel, à l’analyser, à développer ses compétences rédactionnelles, à s’organiser et à augmenter ses capacités de travail. Si le travail personnel prend du temps, il n’empêche pas de s'investir dans les associations du campus, d’avoir un job étudiant à côté ou de voir des amis. De plus la situation géographique centrale de l'ICP permet un vrai confort de travail.


Quelques conseils...

Il faut se préparer à travailler, à lire, à être curieux, tout en conservant ces exigences sur la durée. Idéalement, il faut lire avant la rentrée des ouvrages sur les programmes de l’année, ce qui permet de mieux les appréhender une fois l’année universitaire débutée.
Les matières d’Histoire (antique, médiévale, moderne et contemporaine) et celles de Science Politique (systèmes politiques, partis politiques, politiques publiques, droit constitutionnel et institutions), ont un même coefficient ce qui implique un investissement égal entre les deux pôles !