Anne-Claire Loisel, Diplôme d'Etat de Médiateur Familial

Anne-Claire Loisel, Major Ile-de-France de la session de juin 2009, 4ème promotion du Diplôme d'Etat de Médiateur Familial de l'Ifomene.


Pourquoi avez-vous choisi cette formation ?

J'ai débuté cette formation pour plusieurs raisons :




  • pendant très longtemps, j'ai travaillé sur l'enfance maltraitée et je souhaitais aujourd'hui travailler sur le couple, qui peut être à l'origine de maltraitance.


  • je suis par ailleurs professeur en lycée et j'ai souvent, en classe, à faire à des élèves qui souffrent de divorce, de rupture etc...



A l'origine, j'ai fait des études de droit dans l'idée, à l'époque, de faire la magistrature et particulièrement juge pour enfants. Chemin faisant, ma vie a pris un court différent, je suis devenue professeur et j'ai entamé un long parcours de travail psychologique sur moi-même.

Pourquoi avoir choisi l'Institut Catholique de Paris, l'IFOMENE ?

Quand j'ai cherché un institut de formation au diplôme d'Etat de Médiateur Familial, seuls deux instituts proposaient une formation.

J'ai choisi l'IFOMENE d'une part pour le patronnage de l'université ICP (gage de sérieux depuis des années) ; mais la raison la plus importante a été l'ouverture d'esprit et l'accueil qui m'ont été offerts par les responsables de la formation. En effet, je n'étais pas travailleur social mais enseignante et les responsables de l'IFOMENE m'ont, eux, accueillie, ma formation de juriste et d'enseignante ne leur paraissant pas un obstacle pour suivre la formation de médiation familiale.

Que vous a apporté la formation côté personnel ?

Sur le plan personnel, cette formation m'a beaucoup apporté ; en effet, pour pouvoir devenir une médiatrice familiale "acceptable", il faut commencer par désapprendre toutes les postures de savoir, de conseil, de prise de pouvoir sur les autres. C'est une école d'humilité et de remise en question. J'ai ainsi pu vérifier à quel point nous pouvons être rigidifiés dans nos postures professionnelles. Ces 14 mois d'études m'ont été très bénéfiques pour remettre à plat mes connaissances et envisager d'un autre point de vue mes relations avec les autres.

Quelle est votre vision de la médiation familiale ?

La médiation familiale me paraît être devenue aujourd'hui quelque chose de très important pour les couples en rupture, qui se retrouvent souvents seuls (ou bien "trop" entourés) avec leurs conflits et leur souffrance. La médiation est là pour permettre aux familles de retrouver un équilibre, une nouvelle façon d'être ensemble tout en étant séparé.

Quelles sont vos perspectives ?

Aujourd'hui, je cherche à m'installer en libéral sur Paris et continuer ainsi le travail commencé en formation.

En savoir plus :



Les inscriptions pour la 5ème promotion sont encore ouvertes... n'hesitez pas à nous contacter : contact ou par téléphone : +33 (0)1 44 39 52 18