3 témoignages d'étudiants en 1er cycle du Theologicum

Trois étudiants en 1er cycle du Theologicum nous parlent de leurs études en théologie


Béatrice B, 43 ans, étudiante en 3ème année d’études

« Ces études sont tout à fait passionnantes et prenantes au sens plein du terme. Elles exigent un fort investissement personnel, font réfléchir, modifient le regard sur le monde et les autres. Elles offrent le recul nécessaire pour aller à l’essentiel. Elles permettent aussi la rencontre d’enseignants qui, par leurs compétences, leur modestie et leur façon d’être, forcent le respect et poussent à aller plus loin, même si, au départ, on manquait d’assurance dans la foi. Il est important de pouvoir être confronté, dans ce genre d’études, à la fois à « un savoir » et à des personnalités qui rayonnent et donc entraînent. C’est la première force de la Faculté. Il en est d’autres comme ses locaux, ses bibliothèques et la convivialité qui règne parmi les étudiants ».

Aymeric B, 29 ans, étudiant en 4ème année du 1er cycle

« En intégrant le séminaire des Carmes, nous avons l’opportunité d’effectuer notre formation intellectuelle dans un cadre universitaire. Nos professeurs sont des théologiens habités par leurs travaux de recherche. Ils nous stimulent à penser par nous-même la foi reçue de la tradition catholique. De plus, partager les bancs de la faculté avec des laïcs, des religieux ou des prêtres venant de tout horizon, favorise une véritable ouverture sur le monde. Nous sommes ainsi solidement préparés à rendre compte de l’Evangile à ceux vers qui nous serons envoyés comme prêtres ».

Marie-Caroline M, 45 ans, en fin d’études

« Etudier la théologie à l’Université, c’est étudier dans un cadre pluridisciplinaire à l’aide de méthodes rigoureuses. L’étude de la théologie, comme intelligence de la foi, se nourrit du dialogue, voire de la confrontation avec d’autres disciplines, notamment la philosophie et les sciences humaines. Dire cela c’est reconnaître que la Révélation n’est pas étrangère aux questions que l’homme se pose sur sa destinée et qu’il y a un dialogue entre la foi et la raison » Photos : Béatrice B. et Aymeric B.
Juillet 2009