Quels métiers pour les diplômés d'histoire de l'art ?

Publié le 12 juin 2018 Mis à jour le 12 juillet 2018

L'aura romantique qui entoure les études d'histoire de l'art ne correspond pas à la réalité dynamique qu'illustrent les parcours de nombreux diplômés d'histoire de l'art. Tour d'horizon des métiers :

FDL_Art_métier_201806

FDL_Art_métier_201806

Les musées

Les études d'Histoire de l'art et archéologie de l'ICP préparent naturellement à exercer différents métiers dans l'univers des musées : communication, rédaction de catalogue, acquisition, programmation, diffusion auprès des publics, muséographe, régisseur d'art... Dés la troisième année de leur licence Histoire de l'art les étudiants peuvent option pour le parcours Conservation et Recherche qui leur permet ensuite de poursuivre en master Histoire de l'art. S'ils souhaitent préparer les concours de la fonction publique, ils peuvent associer à leur master la préparation aux concours de l'Institut National du Patrimoine.
 

Le marché de l'art

Via les rencontres avec les professionnels organisées par les directeurs de la licence Histoire de l'art, de nombreux diplômés choisissent de travailler dans le milieu des galeristes et du marché de l'art. Les compétences acquises en terme de recherche iconographique, de rédaction et d'expression orale sont très recherchées dans ce milieu où il faut connaitre l'art et son histoire, mais également savoir présenter et convaincre. Les débouchés dans l’évènementiel au sein de ce secteur d'activité sont également très développés, que ce soit au sein des grandes foires internationales (FIAC), des salons spécialisés (Salon du dessin) ou des évènements culturels (Paris Week-end Gallery). A noter que pour exercer le métier de commissaire priseur, des études de droit sont nécessaire pour compléter le parcours. > Lire le témoignage de Marguerite
 

L'édition

La maitrise des techniques d'expression écrite et orale, les capacités d'organisation du discours et de synthèse, la large culture générale acquise dans les cours d’Histoire de l'art font de nos étudiants de bons profils pour travailler dans le milieu de l'édition et notamment des éditions d'art (Arthena Éditions, Connaissance des arts...) ou des webmagazines spécialisés.
> Lire le témoignage d'Estelle
 

Le tourisme culturel

La licence Histoire de l'art et archéologie se décline en plusieurs parcours notamment Art-Anglais et Art-Espagnol. Avec ces compétences linguistiques nos diplômés sont bien positionnés pour exercer leurs talents dans le secteur touristique et culturel : guides-conférencier, médiateur culturel, communicants dans les offices de tourisme, organisateur de circuits culturels internationaux mais également dans le milieu associatif comme la Fondation du Patrimoine ou la Demeure Historique. L'agilité interculturelle que permet la maitrise linguistique est un atout indéniable pour leur insertion professionnelle. > Lire le témoignage de Bérengère
 

Le luxe

Possédant une culture élargie à d'autres civilisations, capables de s'exprimer en plusieurs langues, nos diplômés trouvent également leur place dans le secteur du luxe, que ce soit dans la mode (Bon Marché), le parfum (Givenchy) ou la haute joaillerie (Din Vanh) . A l'issue d'une licence Histoire de l'art, les étudiants désireux de travailler dans ce secteur à l'international peuvent choisir le master Stratégies muséales et gestion de projets, spécialisé dans le monde asiatique où le luxe à la française est très prisé.
 

La recherche et l'enseignement

Plusieurs de nos étudiants choisissent de poursuivre leurs études dans le secteur de la recherche fondamentale en histoire de l'art. En ce qui concerne la recherche en archéologie, elle se développe de plus en plus via l’archéométrie qui allie sciences humaines et sciences exactes. L'archéométrie se développe autour de 3 grands axes de recherche : l’archéologie, l’histoire de l’art et la conservation du patrimoine. La voie du doctorat et de la recherche s'ouvre à tous les passionnés qui souhaitent contribuer à la connaissance des arts et des civilisations antiques, médiévales, modernes et contemporaines.

 

FDL_HistoireArt_orientation_pixabay_2018Quels masters après la licence ?

Selon leurs projets nos étudiants choisissent de continuer leurs études au sein :

  • de Masters de recherche (ICP, École du Louvre, École nationale des Chartes, EHESS, EPHE, Sorbonne, Universités Bordeaux, Lille, Rouen...)

  • d'Écoles de management de l'art / ingénierie culturelle (ICP, ICART, Rennes School of Business, Sotheby's Institute of Art...)

  • de formations aux métiers d'art (Atelier de Sèvres, Atelier du Temps passé).

D’après les résultats de l'enquête menée auprès des diplômés 2016 par CSA Research - avril 2018