• Recherche,
  • Agenda,
  • Culture,

Quelle spiritualité de l’art aujourd’hui ?

Publié le 20 février 2019 Mis à jour le 5 mars 2019

Vingt ans après la publication de la Lettre aux artistes de Jean-Paul II, l'ISTA propose de s'interroger sur son impact dans la vie de l’Église et du monde de l’art, convaincus que celle-ci a ouvert des perspectives inexploitées qu’il reste encore à penser et mettre en œuvre.

Le caractère très original et unique de cette lettre offre une approche singulière de l'art. Sa diffusion se situe expressément dans la suite de l’homélie du pape Paul VI aux artistes, le 7 mai 1964 à la Chapelle Sixtine, en plein cœur du Concile Vatican II, dans laquelle il invoque la nécessité de rétablir une amitié entre l’Église et les artistes.

« L’art, quand il est authentique, a une profonde affinité avec le monde de la foi, à tel point que, même lorsque la culture s’éloigne considérablement de l’Église, il continue à constituer une sorte de pont jeté vers l’expérience religieuse. (…)
Même lorsqu’il scrute les plus obscures profondeurs de l’âme ou les plus bouleversants aspects du mal, l’artiste se fait en quelque sorte la voix de l’attente universelle d’une rédemption » (§10).


Unique parmi les documents du magistère tant par sa forme que par son contenu, la Lettre aux artistes offre une approche singulière de l’art non sans que le pape lui-même fasse référence à sa propre expérience personnelle et déterminante.

Si les thématiques développées ne sont pas toutes nouvelles et si son langage et sa terminologie peuvent paraître à différents égards éloignés du langage du monde contemporain de l’art, cette Lettre porte indéniablement des intuitions et des considérations, tant théologiques que pratiques, essentielles et audacieuses.
 

« Toute inspiration authentique renferme en elle-même quelque frémissement de ce ‘‘ souffle’’ dont l’Esprit créateur remplissait dès les origines l’œuvre de la création » (§15).


Deux jours consacrés aux enjeux et au rapport entre les arts et la théologie


La première journée principalement orientée vers la réception et les enjeux de la Lettre aux artistes,s'attachera à rappeler les avancées menées durant la première partie du 20ème siècle par les pères Marie-Alain Couturier op. et Pie-Raymond Régamey op., ainsi que la place fondatrice de Paul VI et de son ouverture souvent peu connue à l’art contemporain.

La deuxième journée abordera d’une manière plus fondamentale le rapport entre les arts et la théologie, et plus précisément la manière dont les exégètes, les littéraires et les théologiens se laissent eux-mêmes, dans leur propre démarche, travailler par l’expérience esthétique et artistique.

La troisième journée envisagera les enjeux du dialogue de l’Église et du monde de l’art à travers différentes expériences contemporaines.


Cette mise en dialogue entre théologiens et ses spécialistes du monde de l’art contemporain apportera une nouvelle analyse de cette lettre. 

bouton inscription