Laura Pettinaroli présente le Master d'Histoire de l'ICP

Publié le 19 mai 2016 Mis à jour le 30 mai 2017

Cette spécialiste des relations entre la Russie et la papauté est une passionnée d'histoire. Ancienne élève de l'ENS et de l’École française de Rome, maître de conférences en histoire contemporaine, elle nous parle du master qu'elle dirige et de sa vie de chercheur.


Sociétés, politique et religion : parlez nous des relations entre ces 3 thèmes au sein du master ?

Les sujets que la science historique traite, sont tous d’une manière ou d’une autre traversés par ces thématiques quelle que soit la période historique étudiée. Les étudiants de ce master peuvent s’appuyer sur des enseignants-chercheurs dont les travaux se développent au sein de l’Unité de recherche de l’ICP « religions, culture et société » EA 7403.

Sur place les étudiants peuvent exploiter les riches fonds documentaires des bibliothèques de l’ICP (plus de 500 000 ouvrages traitant notamment des questions sociales, politiques et religieuses).

La variété des sujets traités par nos étudiants montre le dynamisme de ce master : de l’empereur romain Pretextat aux signes du zodiaque dans l’époque carolingienne, de la bataille de Rocroi aux relations du monde musulman avec la mer…


Quelles spécificités pour ce master d’histoire ?

Chaque étudiant est assuré d’un suivi personnalisé et d’un encadrement bienveillant. Les étudiants s’exercent à l’expression scientifique écrite via l’animation d’un carnet de recherche, Investigatio. Aux séminaires d’histoire s’ajoute un séminaire d’ouverture à choisir parmi ceux des masters de Langues, de Lettres ou d’Histoire de l’art. Par exemple cette année, les étudiants pouvaient choisir un séminaire conçu en collaboration avec l’ENS sur « Arts et pouvoirs. Regards croisés, Chine, Inde, Iran ».

Le master intègre un stage obligatoire qui permet aux étudiants de s'immerger dans un monde professionnel lié à leurs études, par exemple aux archives nationales. Ensuite la voie de l’enseignement ou de la recherche leur est ouverte. D’autres étudiants se dirigent vers le journalisme ou les ressources humaines par exemple.