Recherche

Vouloir par amour. Une morale de la volonté dans le Traité de l’Amour de Dieu de Saint François de Sales

Publié le 17 octobre 2017 Mis à jour le 18 octobre 2017
Date :
le  24 octobre 2017
Horaire :
de 14H00 à 19H00 Ajouter à mon agenda 24-10-2017 14:00:00 24-10-2017 19:00:00 40 Vouloir par amour. Une morale de la volonté dans le Traité de l’Amour de Dieu de Saint François de Sales Institut Catholique de Paris 21, rue d'Assas 75270 PARIS Cedex 06 FRANCE Tél : 33 (0) 1 44 39 52 00 www.icp.fr Leticia Santiago ced.theologicum@icp.fr false DD/MM/YYYY

Soutenance de thèse en théologie par Monsieur l'Abbé Geoffroy Reveneau

Vouloir par amour. Une morale de la volonté dans le Traité de l’Amour de Dieu de Saint François de Sales

« Il faut tout faire par amour, et rien par force ». Cette recommandation de Saint François de Sales (1567-1622) à la baronne de Chantal, est devenue la devise de l’évêque de Genève. En opposition à la force, la douceur, associée à l’amour, semble caractériser la pensée salésienne. Mais cette insistance tend à faire ignorer le coeur de la pensée du Docteur de l’Amour.

En effet, François de Sales enjoint à l’homme de se mobiliser résolument, en usant de sa volonté, pour se perfectionner dans l’amour. Cette thèse offre une lecture renouvelée du Traité de l’Amour de Dieu (1616). Elle met en évidence le rôle structurant de la volonté, qui permet au croyant de se perfectionner grâce à son amour pour Dieu. La vie mystique exige l’ascèse et les exercices d’amour sous la conduite de la volonté attirée par le bien. La pédagogie divine aide l’homme à progresser, selon l’extase de la vie et de l’action.

Dans cette théologie de l’amour transparaît la formation jésuite de saint François, avec une insistance sur la liberté du sujet moral.La thèse fait valoir la fécondité de cette approche dans le contexte contemporain, où le sujet moral peine souvent à réaliser le bien qu’il a pourtant discerné. Elle permet d’explorer de nouvelles ressources morales et spirituelles pour favoriser le choix concret du bien, en particulier dans les situations complexes.