Eva et Romane, étudiantes au Diplôme Universitaire Solidarité Internationale (DU SI), enseignent le français au Cambodge

Dans le cadre de leur DU Solidarité Internationale en partenariat avec Intercordia, Eva et Romane enseignent le français pour une durée de 9 mois dans un centre de l'Association Cambodge Enfance Développement (CED).

Pourquoi elles ont choisi le DU SI ?

Après un cursus droit-histoire à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Eva souhaitait participer à une mission humanitaire. Le DU SI de l'ICP lui est alors apparu comme étant le choix plus pertinent tout en restant dans le cursus universitaire.

De par l’engagement de ses parents, Romane est sensibilisée au monde de l’humanitaire depuis son plus jeune âge. Après une tentative à l’école d’infirmière puis une faculté d’Anglais, l’appel du terrain a été plus fort. Le DU SI s’est imposé puisqu’il intègre une expérience de solidarité internationale dans une démarche de formation.
 

Que vous apporte cette expérience ?

« Le principe de recherche-action me permet de réféchir et de mettre en perspective mon choix de spécialisation en Master », explique Eva.

Pour Romane, cette expérience est à la fois un moyen de se connaître soi-même tout en aidant les autres.  De plus, l'encadrement d'un tuteur l’aide tant dans la rédaction de son mémoire que sur son évolution personnelle.

Quels sont vos projets ?

« A mon retour du Cambodge, je prévois de partir à Dublin afin de perfectionner mon anglais. Je souhaite ensuite intégrer un Master dans le domaine de la géopolitique, et plus tard, peut-être repartir en Volontariat de solidarité internationale (VSI) », nous confie Eva.

Du côté de Romane, cette formation lui donne envie de poursuivre ses études, notamment par le biais du Master Action internationale et économie solidaire. Cette expérience conforte son envie de travailler dans l’humanitaire même si cela implique de partir loin de chez soi pour des périodes plus ou moins longues.

Pour plus d'informations : DU Solidarité Internationale