Témoignage de soeur Agnès lors de la remise des diplômes 2012

Témoignage de soeur Agnès lors de la remise des diplômes 2012

A travers mes quatre années de l’IER, le Seigneur m’a fait un beau cadeau. Après avoir remercié le Seigneur, je voudrais d’abord remercier ma communauté de Saint Paul de Chartres et ma supérieure provinciale, qui m’ont soutenue pour ces études. Mon merci s’adresse aussi à la direction de l’IER que j’ai beaucoup appréciée : Père Luc Dubrulle, vous étiez comme un bon pasteur très attentif au service des étudiants. Les enseignants, vous étiez remarquables dans votre passion d’enseigner et votre attention vis-à-vis des étudiants venant des différentes cultures. Vous les étudiants, vous avez communiqué une bonne ambiance dans la classe et un partage très fraternel. Cette ambiance et ce partage nous ont fait avancer à un bon recueillement. Un merci particulier à celles qui nous ont envoyé leurs notes après les cours, à nous, étudiants étrangers. Grâce à vous, les cours était assurés à moi qui n’en avais pas tous compris.

Pour moi, une étudiante non francophone, suivre les cours, prendre les notes, rentrer dans les dialogues aux Travaux Dirigés et aux examens oraux, articuler des arguments pour écrire, n’étaient toujours pas évidents, malgré tous mes efforts posés. Quand on m’a posé des questions pendant les Travaux Dirigés ou les examens oraux, ma tête était devenue une page blanche. La limite des vocabulaires et des expressions était toujours le gros problème. Pour avancer, deux moteurs étaient essentiels : avoir l’audace de vaincre la timidité, et reprendre courage au moment du découragement.

Par ailleurs j’ai beaucoup aimé les études à l’IER et à la bibliothèque de l’université catholique. Elles m’ont vraiment enrichie, c’est un approfondissement sur la vie où le Seigneur se manifeste. A travers ces études, j’avais toujours un cœur touché par l’Esprit, un cœur brulant comme les disciples d’Emmaüs. Les études n’étaient pas un simple travail intellectuel, mais à travers elles, le Seigneur travaillait en moi. Elles m’ont permis d’avoir une ouverture à l’universalité, un amour grandissant pour notre Eglise catholique, son histoire et sa profondeur. Et un amour pour l’Eglise de France où je retrouve enraciné toute l’histoire de l’Eglise catholique, où je suis envoyée aujourd’hui. C’était aussi un lieu de relecture dans mon cheminement spirituel que le Seigneur conduit. Toutes mes questions posées auparavant ont eu leurs réponses. C'est-à-dire unification entre des connaissances acquises aux études et mes expériences spirituelles vécues : La Parole vivante vient à ma personne, elle vit en moi et me conduit. Voici le cadeau merveilleux du Seigneur. J’ai acquis un appui solide sur ma vie consacrée pour laquelle je me remets entre les mains du Seigneur.

 

Merci à l’IER pour toutes ces découvertes !!