Sébastien Becq, Master Politiques Environnementales et Développement Durable

Sébastien Becq, étudiant du master PEDD, a obtenu le 1er prix du meilleur mémoire dans le cadre du concours national "Trophées universitaires 2009" organisé par les ECOMAIRES.

Pourriez-vous en quelques mots nous exposer la problématique de votre sujet de mémoire ?

Mon mémoire s’intitulait : « Une direction du Développement Durable, quelle place dans une collectivité locale ? L’exemple de la Ville de Sevran (93)». Il s’agissait, d’une part, d’étudier la faisabilité et le bien fondé de la création d’une Direction du Développement Durable dans les services de la ville de Sevran (pourquoi créer un tel service, dans quelle structure existante devra-t-il s’intégrer, et comment devra-t-il fonctionner ?). D'autre part, il s’agissait d’envisager l’ensemble des problématiques qui pourraient se poser à toute collectivité locale qui souhaiterait créer un service travaillant sur le Développement Durable.

Pourquoi avoir choisi ce thème ?

Le choix du sujet résulte avant tout de l’objectif de mon stage. Je souhaitais effectuer un stage dans une collectivité locale sur le sujet du Développement Durable. La ville de Sevran (93) m’en a offert la possibilité, en me commandant la réalisation d’une étude à lui rendre à la fin de mon stage. Elle souhaitait créer une Direction du Développement Durable dans ses services, et m’a commandé une étude de faisabilité, destinée à faciliter sa propre réflexion sur ce sujet. J’en ai donc profité pour faire de cette commande mon sujet de mémoire en associant réflexions de terrain et théorie, de manière à m'adresser à la fois à un public universitaire et professionnel.

Pourquoi avoir participé à ce concours ?

La décision de participer à ce concours ne répondait pas à une ambition particulière. J’ai été informé de l’existence de ce concours tout à fait en rapport avec mon sujet de mémoire. J’ai donc décidé d’y participer au début par simple curiosité. Pour voir jusqu’où je pouvais aller dans ce concours. Le fait d’être jugé par un jury de personnalités compétentes et reconnues dans le monde du Développement Durable est très important pour pouvoir se situer professionnellement. Cela m’a donné confiance en moi et m'a permis de valoriser mon travail et mon CV pour une intégration rapide dans le monde professionnel. Gagner ce prix n’était donc pas ma motivation première. C’était juste un bonus.

Aujourd'hui que souhaitez-vous dire aux étudiants et enseignants de l'ICP après avoir reçu ce 1er prix ?

Recevoir le premier prix n’a pas changé et ne changera pas ce que je pense sur ce sujet.
Aux enseignants, j’aimerais les remercier. J’ai apprécié chez les enseignants que j’ai pu rencontrer à l’ICP leur disponibilité et leur dynamisme. A l’image de la directrice du Master PEDD, Mme Quazzo, qui a dirigé mon mémoire, les enseignants sont très disponibles, dynamiques et toujours prêts à accompagner et à aider leurs étudiants. Ils ne se contentent pas de faire leurs cours et de rentrer chez eux. C’est ce qui donne une grande valeur ajoutée à l’ICP et qui est malheureusement encore trop peu répandu dans le reste du monde universitaire.
En ce qui concerne les étudiants, j’aimerais tout d’abord m’adresser à la promotion du Master PEDD dans laquelle j’étais en 2008-2009. Je les remercie pour la solidarité qui a existé entre nous tout au long de l’année. Le fait qu’il n’y avait aucun esprit de compétition, mais au contraire une mise en commun des compétences et forces de chacun a grandement facilité le bon déroulement de cette année.
Ensuite, j’aimerais dire à tous les étudiants que ce qui est important, ce sont les liens de solidarité et d’échange qui doivent exister entre étudiants. A mon goût, pour avoir fréquenté d’autres universités, il n’y a pas assez de culture d’échange entre les étudiants d’une même année, ou entre les anciens étudiants et les nouveaux. Aujourd’hui, le réseau est devenu un des premiers tremplins pour rentrer dans le monde professionnel : chaque ancien étudiant entré dans la vie active devrait, lorsqu’il en a l’occasion, aider les nouvelles promotions à s’insérer elles aussi professionnellement. Or cela n’est encore que trop rarement fait.

En savoir plus sur le Master Politiques Environnementales et Développement Durable

En savoir plus sur ECOMAIRES