Recherche

« LE PUITS DE JACOB ». Une lecture exégétique de Jean 4, 4-15 à la lumière des traditions juives anciennes

Publié le 19 décembre 2016 Mis à jour le 30 janvier 2019
Date :
le  05 janvier 2017
Horaire :
de 14H00 à 20H00 Ajouter à mon agenda 05-01-2017 14:00:00 05-01-2017 20:00:00 40 « LE PUITS DE JACOB ». Une lecture exégétique de Jean 4, 4-15 à la lumière des traditions juives anciennes Institut Catholique de Paris 21, rue d'Assas 75270 PARIS Cedex 06 FRANCE Tél : 33 (0) 1 44 39 52 00 www.icp.fr Leticia Santiago ced.theologicum@icp.fr false DD/MM/YYYY

Soutenance de thèse en théologie par R.P. Albert Owusu-Afriyie, c.s.sp.

« LE PUITS DE JACOB ». Une lecture exégétique de Jean 4, 4-15 à la lumière des traditions juives anciennes : Les enjeux de la christologie de supériorité dans le quatrième évangile

La comparaison que le quatrième évangéliste établit entre Jésus et les patriarches d’Israël permet de saisir le regard qu’il porte sur les traditions juives anciennes à travers sa christologie de supériorité. La figure de Jacob évoquée dans la rencontre entre Jésus et la Samaritaine près du puits de Jacob s’inscrit dans ce projet christologique qui considère Jésus comme étant plus grand que les patriarches d’Israël et tout ce qu’ils représentent dans le judaïsme. Pour mener à bien son projet, le quatrième évangéliste se réfère à une tradition bien connue dans le judaïsme liée à la figure de Jacob. Le puits de Jacob, même s’il n’est pas mentionné explicitement dans la Bible, cette tradition est largement attestée dans la littérature juive extrabiblique. Tout au long de son histoire, le puits, et dans le cadre de notre étude, le puits de Jacob, a été considéré comme le don de Dieu offert à Israël.

L’analyse exégétique de Jn 4,4-15 a été faite en lien avec l’approche comparative systématique entre les données du texte johannique et l’éclairage des traditions juives anciennes, bibliques et extrabibliques, malgré des problèmes de datation. Cette étude comparative met en exergue les sources sous-jacentes au quatrième évangile et permet de poser la question du lien entre ces traditions et la nouveauté du Jésus johannique et comment trouver le juste milieu pour un dialogue fructueux entre le judaïsme et le christianisme.