Recherche

Le dialogue de l’amour trinitaire

Publié le 21 janvier 2019 Mis à jour le 21 janvier 2019
Date :
le  06 février 2019
Horaire :
de 09H00 à 14H00 Ajouter à mon agenda 06-02-2019 09:00:00 06-02-2019 14:00:00 40 Le dialogue de l’amour trinitaire Institut Catholique de Paris 21, rue d'Assas 75270 PARIS Cedex 06 FRANCE Tél : 33 (0) 1 44 39 52 00 www.icp.fr Leticia Santiago ced.theologicum@icp.fr false DD/MM/YYYY

Soutenance de thèse en théologie par Madame Anne-Sophie Vivier-Mureşan

Le dialogue de l’amour trinitaire. Perspectives ouvertes par Dumitru Stăniloae

Est-il possible de penser la vie trinitaire en termes de dialogue ? De plus en plus de discours, cherchant à fonder théologiquement l’importance de la pratique du dialogue pour et dans la vie ecclésiale, évoquent un « dialogue trinitaire ». Une telle formulation, toutefois, ne va pas sans poser problème.

Comment penser une réciprocité interpersonnelle au sein du Dieu un ? En outre, la catégorie du dialogue, si l’on n’y recourt pas seulement de façon métaphorique, implique celle du sujet. Comment, là encore, penser une pluralité de sujets en Dieu sans rompre son unité ? Plus fondamentalement, peut-on légitimement appliquer à la réalité divine un concept issu de l’anthropologie ? Pour explorer ces questions, l’œuvre de Dumitru Stăniloae paraît incontournable.

Ce théologien roumain, reconnu comme l’un des acteurs majeurs du renouveau de la pensée orthodoxe au XXème siècle, a en effet proposé une élaboration trinitaire qui épouse en partie les termes d’un dialogue intra-divin. Nous commencerons par le suivre dans sa démarche, en dégageant de ses écrits trinitaires deux modèles dialogiques qu’il développe et articule progressivement.

Puis nous interrogerons ses sources et sa méthode, nous confrontant notamment à son usage de l’analogie et à la façon dont il la régule par le recours à l’Ecriture et à la Tradition. Nous pourrons alors tenter de répondre à notre questionnement initial à partir d’une évaluation critique de ses élaborations trinitaires et en prolongeant notre enquête dans une double direction : un approfondissement des données scripturaires d’une part, une mise en consonnance avec certaines avancées récentes de la théologie catholique, de l’autre.

Par là, ce travail contribue à mettre en lumière les difficultés inhérentes à la formulation d’un « dialogue trinitaire » et à l’acte théologique qui la sous-tend, mais pour mieux dégager, avec prudence, les voies qu’il reste possible d’emprunter.