Recherche

Le corpus des préfaces eucharistiques du Supplément au Sacramentarium Gregorianum Hadrianum

Publié le 4 juin 2018 Mis à jour le 30 janvier 2019
Date :
le  12 juin 2018
Horaire :
de 15H15 à 19H00 Ajouter à mon agenda 12-06-2018 15:15:00 12-06-2018 19:00:00 40 Le corpus des préfaces eucharistiques du Supplément au Sacramentarium Gregorianum Hadrianum Institut Catholique de Paris 21, rue d'Assas 75270 PARIS Cedex 06 FRANCE Tél : 33 (0) 1 44 39 52 00 www.icp.fr Leticia Santiago ced.theologicum@icp.fr false DD/MM/YYYY

Soutenance de thèse en théologie par M. Franck Ruffiot, en co-tutelle avec la Faculté de Théologie de l’Université de Fribourg

Le corpus des préfaces eucharistiques du Supplément au Sacramentarium Gregorianum Hadrianum. Les sources du compilateur, ses motivations, son identité

Charlemagne, pour mener à bien sa réforme liturgique, reçut, à sa demande, un exemplaire du Sacramentaire grégorien : l’Hadrianum « authentique ». Après sa réception, ce livre, envoyé par le pape Hadrien, fut d’abord corrigé, puis, pour adapter son usage au lieu et à l’époque, complété par une annexe appelée le Supplément. Ce Supplément comprend notamment un corpus de 221 préfaces eucharistiques dont la paternité était d’abord attribuée à Alcuin, puis, après l’article de Dom Deshusses publié en 1965, à Benoît d’Aniane, moine érudit de la cour carolingienne.

L’analyse et la traduction de ces 221 préfaces montrent cependant que le style de l’auteur des préfaces eucharistiques ne correspond pas à celui de Benoît d’Aniane. L’enquête qui compose la présente recherche a consisté à identifier l’auteur de ce corpus de préfaces, en reprenant d’abord chacune des prières pour en connaître les origines. Celui qui les a composées a très souvent puisé dans des sources liturgiques plus anciennes, principalement dans les sa ramentaires Gélasiens du VIIIe siècle et plus rarement dans la liturgie wisigothique.

La mise à jour de l’apport du compilateur des préfaces a permis de découvrir le style, les expressions et la théologie qui lui sont propres. La confrontation des résultats obtenus avec les travaux des liturgistes et des historiens qui ont déjà étudié la question a confirmé son identité : l’auteur des 221 préfaces du Supplément est Théodulf d’Orléans.