Recherche

L'initiation chrétienne : un point d'appui pour la nouvelle évangélisation au Brésil

Publié le 20 février 2017 Mis à jour le 30 janvier 2019
Date :
le  28 février 2017
Horaire :
de 09H30 à 14H00 Ajouter à mon agenda 28-02-2017 09:30:00 28-02-2017 14:00:00 40 L'initiation chrétienne : un point d'appui pour la nouvelle évangélisation au Brésil Institut Catholique de Paris 21, rue d'Assas 75270 PARIS Cedex 06 FRANCE Tél : 33 (0) 1 44 39 52 00 www.icp.fr Leticia Santiago ced.theologicum@icp.fr false DD/MM/YYYY

Soutenance de thèse en théologie par M. l'Abbé Claudemir Afonso Caprioli

L'initiation chrétienne : un point d'appui pour la nouvelle évangélisation au Brésil

Au lendemain de Vatican II, le climat d’aggiornamento et la mise en lumière des injustices et de la misère en Amérique latine ont engagé l’Église de ce Continent à entreprendre un mouvement de libération. Cependant, en 1992, Jean-Paul II relance avec force la nouvelle évangélisation sur le Continent. Moins préoccupé par la sécularisation, le pape souhaite promouvoir un changement de paradigme dans lequel la christologie et l’ecclésiologie doivent retrouver leur place. Dès lors, les évêques latino-américains lancent à Aparecida [2007], sous le thème, « Disciples et missionnaires de Jésus-Christ, afin que nos peuples aient la vie en Lui » [Jn, 14, 6], une véritable « impulsion missionnaire », basée sur la « conversion pastorale ».

Dans une société instable, en constante mutation et dans laquelle le nombre des catholiques diminue quand celui des évangéliques [néo] pentecôtistes et des « croyants sans appartenance ecclésiale » s’accroît, Aparecida fait le pari de trouver dans l’initiation chrétienne [d’inspiration catéchuménale] le moyen de réussir cette nouvelle évangélisation. Or, si « le vrai problème contemporain est l’absence de Dieu camouflée par une religiosité vide», comme l’affirme Jean-Baptiste Metz, il semble fondamental de surmonter cette crise, à partir de laquelle le sécularisme interne progresse fort au Brésil, pour renouveler la vie chrétienne. En effet, si le RICA-OICA constitue, dans ce sens, le noyau de cette nouvelle étape évangélisatrice - « rencontrer le Christ et annoncer la joie de l’Évangile » - il convient de dépasser la pastorale de conservation et de privilégier la transmission de la foi fondée sur une « pédagogie d’immersion et de sainteté ».