Recherche

L’Église comme communauté narrative en contexte pluraliste

Publié le 24 octobre 2019 Mis à jour le 24 octobre 2019
Date :
le  14 novembre 2019
Horaire :
de 09H30 à 14H00 Ajouter à mon agenda 14-11-2019 09:30:00 14-11-2019 14:00:00 40 L’Église comme communauté narrative en contexte pluraliste Institut Catholique de Paris 21, rue d'Assas 75270 PARIS Cedex 06 FRANCE Tél : 33 (0) 1 44 39 52 00 www.icp.fr Leticia Santiago ced.theologicum@icp.fr false DD/MM/YYYY

Soutenance de thèse de M. l'Abbé Marc Fassier, en cotutelle avec l'Université Laval

L’Église comme communauté narrative en contexte pluraliste. Clé épistémologique de la théologie de Stanley Hauerwas

Les stratégies libérales contemporaines cherchant à rendre effectif le lien social dans les sociétés démocratiques modernes à partir d’une raison publique partagée viennent interroger la place et la mission de l’Église. L’Église est questionnée sur le type de communauté qu’elle est pour rendre compte de l’originalité de la foi chrétienne et accomplir la mission qui lui incombe au cœur de l’histoire humaine à partir de la mort et la résurrection du Christ.

Percevant les apories présentes dans la philosophie politique libérale contemporaine, Stanley Hauerwas entend penser théologiquement le type de socialité que l’Église apporte au monde comme signe de la réalité nouvelle du Royaume de Dieu en Jésus-Christ. Cette thèse envisage alors le lien d’un théologien moraliste à l’ecclésiologie à partir de la notion de récit. Car l’Église a pour mission de témoigner du récit eschatologique du Royaume au cœur du monde, récit qu’elle incorpore, réalise et met en acte dans toute sa vie et ses pratiques.

L’approche narrative de la communauté chrétienne en contexte libéral vient renouveler la pensée ecclésiologique de l’Église comme sacrement en l’envisagent comme relative au monde dont la marque contemporaine est le pluralisme des options de vie et la méfiance théorique et pratique à l’égard des grands récits de sens. A l’idée fondationnelle de salut universel, si décriée aujourd’hui,

Hauerwas nous permet d’envisager l’Église comme sacrement d’unification de nos vies individuelles et collectives à partir de la singulière identité narrative de Jésus-Christ incorporée dans des pratiques ecclésiales cohérentes et productrices de sens.