Chaire Bien commun

Créée en 2016, la Chaire Bien commun de l’Unité de Recherche "Religion, Culture et Société" (EA 7403) a pour objectif de fonder en raison et de manière pluridisciplinaire (philosophie, théologie, sciences économiques et sociales) la notion de bien commun, ainsi que d’évaluer sa pertinence dans les domaines politique, économique, social et environnemental.

Les activités de la Chaire Bien commun

La Chaire Bien commun, qui bénéficie du soutien financier de la Fondation catholique écossaise, organise un colloque annuel, donnant lieu à une publication des actes dans les Cahiers de la Chaire Bien commun.

Le colloque inaugural s'est déroulé les 17 et 18 novembre 2016 à l’ICP : « Le bien commun : urgences et défis d'une espérance ». Les actes sont disponibles depuis la rentrée 2017.
Informations et bon de commande.

Le prochain colloque aura lieu les 5 et 6 avril 2018 à l’ICP : « Les défis écologiques à la lumière du bien commun ».

Incarner la mission de l’ICP

La Chaire Bien commun incarne la mission de l’Institut Catholique de Paris, qui se veut au service de la société et de la personne, à travers ses différentes structures de formation et son Unité de Recherche « Religion, Culture et Société » (EA 7403), qui contribue à l’interprétation scientifique des grandes questions contemporaines.

Cette mission s’enracine dans la doctrine sociale de l’Église, dont le bien commun est un concept cardinal. Le concile Vatican II le définit comme « l’ensemble des conditions de vie sociale qui permettent, tant aux groupes qu’à chacun de leurs membres, d’atteindre leur perfection d’une façon plus totale et plus aisée » (Gaudium et spes, n°26).

Le bien commun aujourd’hui

Constante de la doctrine sociale de l’Église, le bien commun est une notion ancienne, d’origine philosophique, qui fait l’objet d’une attention nouvelle. Elle réapparaît aussi bien dans le champ scientifique que dans le débat public, autour des questions liées au développement durable et à la responsabilité sociale des entreprises.    

La notion de bien commun reste toutefois controversée. Les discussions interrogent à la fois sa consistance sémantique et sa pertinence : une ancienne notion, dotée de significations diverses voire divergentes, et critiquée à l’époque moderne, a-t-elle les moyens de répondre aux enjeux du monde contemporain ?

Une approche pluridisciplinaire

L’objectif de la Chaire Bien commun est d’éclairer cette interrogation en se fondant sur une approche pluridisciplinaire (philosophie, théologie, sciences économiques et sociales) et en ancrant la réflexion scientifique dans la réalité des organisations (institutions, entreprises, associations, etc).

Le pari est de rompre avec le cloisonnement des disciplines et des domaines, peu propice à prendre en charge les défis d’un monde complexe. Le but n’est pas simplement de déployer une expertise, mais de renouveler les cadres de l’analyse à travers le dialogue des rationalités et des expériences.

Différents travaux de recherche préparatoires ont été publiés dans le cadre du projet prioritaire d’innovation sur le bien commun de l’ICP (2013-2016) :

Lasida E., Tardivel E. (dir.), « Christianisme et bien commun », Transversalités, n° 131, 2014
– « Christianisme et bien commun (II) », Transversalités, n° 138, 2016
– « Libéralisme et bien commun », Transversalités, supplément n° 4, 2016

Schweidler W., Tardivel E. (Hg.), Gabe und Gemeinwohl. Die Unentgeltlichkeit in Ökonomie, Politik und Theologie, Verlag Karl Alber, 2015

Organisation

 > Document de présentation des membres de la Chaire Bien commun
 

Conseil d’orientation

  • Président : M. Pierre-André de Chalendar

Conseil scientifique

  • Déléguée scientifique : Dr Chiara Pesaresi