Que sont-ils devenus?

Stéphanie L’Haridon, médecin

Je souhaitais, en m’inscrivant à l’IER, approfondir ce qui touche à ma foi ; mieux connaître, mieux comprendre, mieux vivre ma foi ; et puis aussi faire des rencontres, échanger, questionner, m’enrichir….
Toutes ces attentes ont été satisfaites ; s’y est ajouté le plaisir du travail, un travail exigeant, ce qui pour moi fut un grand plaisir : la découverte de l’exégèse, ce travail autour des textes bibliques, de leur histoire, de ce qu’ils nous disent aujourd’hui.
Ces temps de réflexion, d’étude m’ont apporté (du moins je l’espère….) une plus grande ouverture à l’autre, m’ont aidée à comprendre que chacun est unique, qu’il a du prix aux yeux du Seigneur. Et si l’autre est important pour le Seigneur, il l’est pour moi. Cette certitude me guide dans ma vie de mère de famille, d’épouse, et dans ma vie professionnelle. Je travaille comme médecin dans un centre de soins en addictologie : les rencontres sont variées, parfois compliquées et le regard d’amour porté par le Seigneur sur chacun de nous m’aide à porter un regard de bienveillance sur chacun.
Il y aurait encore bien des choses à dire dont merci à tous ceux grâce à qui ses études sont possibles !