MUN ICP - l'association des étudiants diplomates de l'ICP

Une ancienne présidente et son successeur… Miléna Mahé et Tania Chemtob, toutes deux étudiantes à la FASSE, viennent nous parler de MUN ICP, leur association qui permet aux étudiants de partir aux conférences MUN (Model United Nations), des simulations des conférences des instances internationales. La première a été présidente de l’association pour l’année 2013-2014 et la seconde lui succède pour l’année 2014-2015.

L’origine de MUN ICP :

En septembre 2012, Miléna, étudiante en L2 se lance dans l’aventure MUN, après avoir déjà eu l’occasion de participer à des conférences à Dublin, la Haye et à Fontainebleau avec son lycée. Avec un camarade de promotion, Lewis Rollet, elle veut monter une délégation pour participer à la conférence de RomeMUN en mars 2013.

La phase de recrutement leurs donne du fil à retordre : une quarantaine d’étudiants postulent (CV et lettres de motivation en anglais s’il-vous-plaît) trente seront retenus… dont Tania, qui envoya sa candidature 24 heures avant la deadline.

Partis à 29 à Rome, MUN ICP remporte un vrai succès, revenant à Paris avec quatre prix dans ses valises. Une première réussite.

Devenir une association :

Victime de son succès (après la conférence de Paris, tout aussi réussie, en mai 2013), MUN ICP doit s’agrandir. Cela passera par la création d’une association, qui doit reposer sur une équipe efficace et soudée. Le nouveau bureau est ainsi présidé par Miléna, assistée de Lewis et Sarah (organisatrice de la conférence de Paris) en tant que vice-présidents ; et d’Arnaud et Tania, respectivement trésorier et secrétaire, qui avaient fait preuve d’investissement et de motivation durant l’année.

Or, c’est l’été, les uns, les autres, sont éparpillés à travers l’Europe, l’Afrique et mêmes les Etats-Unis, entre stages et vacances. La confection des statuts et du Procès Verbal pour créer l’association, la constitution d’un compte en banque et le choix d’une assurance passeront donc essentiellement par… des échanges sur Skype.

Pourtant « nous n’avons pas senti le poids de ces difficultés administratives ou de ces responsabilités financières, grâce à la bonne entente et la solidarité qui régnaient entre les membres du bureau » nous dit Tania, « une réunion MUN, ce n’est pas du travail, mais un bon moment passé entre amis ».

Objectif : LIMUN (London international Model United Nations) 2014 :

Et le premier objectif de la nouvelle association, c’est de participer à la conférence de Londres) : « la plus difficile et la plus prestigieuse» selon la présidente.

Une nouvelle phase de recrutement est lancée et pas moins de cinquante-sept candidatures sont analysées de près. « La préparation de tels événements demande du travail et de l’investissement : il fallait recruter des étudiants qui soient prêts à s’investir à fond dans le projet ». Ils seront finalement 30 à partir à Londres en février 2014.

Mais avant cela, il faut beaucoup de travail. Toutes les semaines, les étudiants se réunissent pour des débats et des simulations de conférence selon les règles de MUN, entièrement en anglais. Pour Miléna et Tania, « la clé, c’est l’investissement : les meilleurs sont ceux qui travaillent le plus ».

LIMUN 2014 :

LIMUN n’est pas seulement la plus ancienne et la plus prestigieuse des conférences, elle est aussi la plus importante : 1600 étudiants de 50 nationalités différentes s’y donnent rendez-vous chaque année.

C’est aussi la plus intense : « les conférences sont de 09h00 à 18h00, avec 20 minutes de pause pour déjeuner, et entièrement en anglais ! On finit la journée sur les rotules, mais heureux des progrès effectués, en anglais et dans le domaine des relations internationales ».

Heureusement des moments de détente sont aussi organisés : une magnifique cérémonie d’ouverture à Central Hall, un gala… « Cela permet aussi de faire de belles rencontres, avec des étudiants venus d’autres horizons et que l’on recroise lors des autres conférences MUN ».

De retour de Londres, les étudiants étaient épuisés mais ravis et ne parlaient plus que de repartir.

Tania & Miléna

Un nouveau bureau pour une nouvelle année :

Pour recruter le nouveau bureau, on s’inspira de ce qui avait fonctionné avec l’ancien : une équipe solide et solidaire « qui prend plaisir à travailler ensemble ». La présidence est alors confiée à Tania, Miléna quittant l’ICP pour son master « mais je crois que je créerai une équipe MUN dans ma future école » ne manque-t-elle pas d’ajouter…

MUN ICP a de son côté, de nouveaux objectifs : s’ouvrir aux étudiants de toutes les facultés, et découvrir d’autres conférences comme par exemple Bruxelles.

De plus, un pôle sponsors est créé au sein du bureau, dans le but « de baisser les prix des conférences, afin que l’argent ne soit pas un élément discriminatoire pour participer ». Même si, grâce au travail du bureau, le prix de LIMUN, qui comportait transports, logement et participation à la conférence a été limité à 229 euros par étudiant pour quatre jours.

Un moment marquant…

Quand on leur demande de parler de quelque chose à part, qui résume l’aventure MUN ICP, Miléna et Tania répondent ensemble : « la nourriture » !

« Les moments clés de MUN ICP sont marqués par la nourriture » nous explique la présidente, « entre Rome où nous avions fêté le retour à Paris avec un grand apéro italien et Londres, où le premier soir nous avons dîné tous ensemble dans un restaurant incontournable de Covent Garden ». Et Tania de renchérir : « c’est un bon moyen de lier tout le monde et de créer un véritable esprit de groupe et de solidarité ».

… et un mot pour la fin :

« MUN ICP, c’est l’association qui lie à la fois des avantages dans le parcours professionnel – une occasion formidable de progresser en anglais et en relations internationales, et un poids important dans un CV – et dans la vie étudiante, puisque c’est un moyen de rencontrer un groupe d’étudiants, diplomates et bons vivants… ».

Alors pour prendre contact avec la nouvelle équipe, écrivez-leur un mail (en anglais !) à icpmun@gmail.com.