Mélissa Brette, Master 2 Développement des ressources humaines et stratégies de changement, promo 2012-2013

Mélissa Brette vient de terminer son Master Développement des ressources humaines et stratégies de changement. Dans l'attente de la cérémonie de remise des diplômes des Masters, le 5 décembre prochain, elle a accepté de répondre à nos questions.

Comment êtes-vous arrivée au Master Développement des ressources humaines et stratégies de changement de la FASSE ?

Après deux années de classes préparatoires littéraires et l’obtention d’une Licence d’histoire à la Sorbonne, je souhaitais poursuivre des études qui me permettraient d’allier mon intérêt pour les sciences humaines et sociales à la préparation de mon avenir professionnel. Depuis mon BAC ES (baccalauréat économique et social) c’est vers le secteur des Ressources Humaines que je me projetais à long terme. C’est une conseillère d’orientation qui m’a parlé la première fois du Master RH de la FASSE. Je connaissais le prestige de l’Institut Catholique de Paris, mais c’est véritablement la lecture de la plaquette qui présentait les différentes unités d’enseignements et leur contenu qui m’a décidée à présenter ma candidature.

La formation a-t-elle répondu à vos attentes ?

Le Master de la FASSE a répondu à mes attentes pour plusieurs raisons. Tout d’abord, il me permettait d’intégrer un bac + 4 (Fonctionnement des organisations et gestion des ressources humaines) avec un parcours plutôt atypique tout en m’offrant la possibilité de conserver dans mes études une part de sciences humaines et sociales, puisque la philosophie de ce Master est de mettre les sciences sociales au service des Ressources Humaines. Cependant, c’est la diversité des cours qui m’a le plus intéressée dans cette formation. Pendant, deux ans, j’ai vraiment eu le sentiment d’enrichir mes connaissances par la multiplicité des matières et des approches, et de pouvoir développer de nouveaux centres d’intérêt, comme l’ont été pour moi les cours de psychosociologie. Enfin, ce Master a la particularité de diviser les années d’enseignements en deux temps : cours, puis stages pratiques. La pratique de terrain étant très complémentaire de la formation théorique, surtout pour ce secteur, ce Master a répondu à mes attentes dans le sens où il m’a permis d’entrer dans la sphère professionnelle. Les stages de longues durées sont des opportunités pour les étudiants de se créer une légitimité par des expériences professionnelles significatives, tout en bénéficiant de l’accompagnement de l’ICP.

Qu’est-ce qu’elle vous a permis de découvrir et d’expérimenter ?

Ce Master m’a tout d’abord permis de découvrir de nouveaux modes de travail. Mon parcours littéraire m’avait habituée à un travail de recherche, c’est donc avec plaisir que je me suis impliquée dans les travaux et présentations de groupes, qui requièrent une toute autre organisation. Cependant, cette formation met aussi à l’honneur l’exercice de l’écriture comme moyen d’introspection. En plus de la rédaction de deux mémoires, il est demandé aux étudiants de rendre à intervalles réguliers des carnets de bords qui viennent ponctuer les temps d’apprentissages et les invitent à analyser leur cheminement professionnel et personnel. Ces deux années d'études m'ont aussi permis d'apprendre par l'expérience, et cet aspect me semble un des atouts majeurs de cette formation. J'ai pu mettre à l'épreuve mes connaissances théoriques à la pratique de terrain. C’est une démarche qui me paraît incontournable dans l'apprentissage, de ce que sont les ressources humaines. L’étudiant peut, grâce à l’alternance des périodes de cours et de stages, mettre en perspective les différents éclairages qui lui ont été apportés pendant les cours et construire progressivement sa posture de futur professionnel RH.Enfin, c’est une formation qui prévoit des temps d’échanges et de discussions permettant aux étudiants de s’impliquer dans une logique de vie collective. Le dialogue est présent en cours avec les intervenants, mais aussi avec l’équipe pédagogique, laissant ainsi la possibilité à chacun de prendre part au développement de ce Master.

Que faites-vous aujourd’hui ?

Je travaille aujourd’hui à l’Hôtel du Louvre, hôtel du groupe Hyatt, en tant que Coordinatrice Ressources Humaines. J’y ai été embauchée en CDI à l’issue de mon stage de fin d’études au mois de Septembre 2013. Je voulais effectuer ce deuxième stage dans le secteur des services, et c’est donc un véritable plaisir de partager le quotidien de collaborateurs passionnés et dont les corps de métiers sont très diversifiés.

Propos recueillis à la FASSE le 19 novembre 2013 par Pascale Nesci.
Pour en savoir plus sur le Master 1 et le Master 2.