Marie-Claude Pélissier

Ancienne Professeur des Universités

Que fait-on à l'ISEO ?
Moi, j'y ai appris les langues étrangères ! Car j'y ai rencontré des sœurs et des frères ! Et, ô surprise, qu'ils soient francophones ou non, n'y changeait rien : en profondeur, leur langue maternelle (celle de leur confession chrétienne) m'était incompréhensible. Mais l'ISEO m'a fait passer du discours aux actes ! J'ai démoli mon "Église une"-"Tour de Babel". Je préfère à présent parler d'autres langues et vivre l' "Église une"-"Pentecôte"! Et vous ?