Luis Barraud, étudiant en Master Métiers du Politique et de la gouvernance

Luis Barraud, étudiant de la première promotion du Master 1 MPG, a poursuivi ses études en M2 ; il effectue actuellement un stage à Madagascar pour l'UNICEF. Au terme de ces deux dernières années d'études, il nous livre ses impressions sur le Master.

Pouvez-vous en quelques mots retracer votre parcours universitaire ?

Après avoir obtenu mon Bac en Corse, je suis arrivé à Paris où j’ai obtenu une Licence de Relations Internationales. J’ai ensuite intégré en 2008 le Master 1 Métiers du Politique et de la Gouvernance de l'Institut Catholique de Paris.

Pourquoi avoir choisi ce Master dans notre université ?

Après 3 années de Licence, je souhaitais acquérir des savoir-faire pratiques pour compléter ma formation initiale. Ce Master propose une approche théorique et philosophique et une réflexion réaliste sur les grands enjeux de la gouvernance et de la globalisation dans le monde actuel, mais aussi une formation pratique d’outils sur la gouvernance, le développement durable, l’économie sociale et solidaire, les méthodes de négociation et de prise de décision, pour devenir des acteurs, avec des convictions fortes, d’un changement de monde où l’humain serait replacé au centre de toutes les décisions, actions, politiques… C’est la philosophie de ce Master qui m’a attiré avec cette recherche constante de sens tant pour les études, la vie professionnelle mais aussi la vie personnelle.

Comment définiriez-vous le Master Métiers du Politique et de la Gouvernance ? Quelles en sont les spécificités ?

Le master MPG, c’est l’originalité d’une formation pluridisciplinaire qui allie des cours de philosophie, d’éthique, de géopolitique à l’enseignement d’outils pratiques originaux. Mais je pense aussi que les étudiants de ce Master pourront également se démarquer grâce à leur « savoir être » qui a muri pendant le cursus.

En quoi consiste le stage que vous réalisez actuellement, et comment mettez-vous en pratique les enseignements ?

Je suis actuellement en stage au sein de la section Gouvernance pour la Protection de l’Enfance du Fond des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) à Madagascar. La Protection de l’Enfance consiste à mettre en place les conditions de "préservation et de sauvegarde" de l’enfant contre toutes formes de violences. Le travail de la section « Gouvernance » s’organise selon deux grands axes (un plaidoyer au niveau de l’Etat Malgache et une « mise en capacité » des acteurs locaux de la protection de l’enfance à travers des réseaux de prévention et d’accompagnement).

Je suis spécifiquement chargé de créer des outils permettant de réaliser un état des lieux sur la gouvernance de ces réseaux de protection de l’enfance, ainsi que du programme d’enregistrement des naissances. Cela a pour but de dégager des "bonnes pratiques" qui pourraient être partagées, mais aussi de déceler les blocages auxquels l’UNICEF pourrait apporter des solutions.

Tous les enseignements de mes deux années de Master sont mis en pratique, tant les matières techniques (lobbying, travail en équipe, démocratie participative, évaluation) que les matières plus théoriques (Ethique appliquée ; Economie ; Géopolitique ; Cultures, identités, religions dans un monde globalisé…). Ces dernières permettent d’acquérir la sensibilité nécessaire, afin d’envisager des situations « non écrites dans les manuels », et ce d'autant plus lorsque l’on évolue dans un environnement multiculturel.

Quel est à présent votre projet professionnel ?

Je désire travailler dans les Institutions Internationales, telles que la Banque Mondiale ou le système des Nations Unies, ou bien dans des grandes ONG œuvrant dans le sens de la promotion du bien commun de l’humanité.

En savoir plus sur le Master 2 MPG