Laura Jeannet, Master Géopolitique et Relations Internationales, promo 2014-2015

Les élèves du Master 1 GRI ont terminé les cours et seront bientôt en stage. L’occasion de revenir sur le cycle de 6 conférences qu’ils ont dû organiser – par petit groupe. Nous avons interviewé une des étudiantes, Laura Jeannet, qui s’est occupée de l’organisation de celle portant sur le « Kurdistan irakien ».

En quoi a consisté cet exercice ? Quel a été votre rôle ?

Il s’agissait en fait d’organiser une conférence autour d’un événement qui devait faire l’actualité en 2015. Toute la difficulté se trouvait dans l’anticipation de ce même événement puisque l’organisation de la conférence a quasiment débuté dès la rentrée 2014. Celle de notre groupe portait, comme vous l’avez mentionné ci-dessus, sur le Kurdistan irakien. Il faut savoir que l’année 2015 marque les 10 ans de la constitution irakienne reconnaissant l’autonomie de la région kurde.

Les rôles de chacun étaient bien répartis et clairement définis. Du démarchage des intervenants à l’organisation du buffet post-conférence en passant par la communication. Pour ma part, j’étais en charge - avec mon binôme - de ce dernier volet. En effet, nous avons promu cette conférence. A cet égard, nous avons mis en page le flyer, géré les invitations puis rédigé le communiqué de presse relatif.

Qu’est-ce que cela vous a permis de découvrir et d’expérimenter ?

Cela m’a permis de découvrir et d’expérimenter le travail de groupe, ce qui n’est pas toujours aisé. Surtout lorsque l’on travaille avec ses amis. Il faut savoir distinguer le travail universitaire des camaraderies et/ou relations amicales. De plus, il faut prendre en considération que personne ne travaille et ne s’organise de la même manière. De ce fait, il y a eu quelques tensions parmi nous mais nous avons rempli notre objectif : celui d’être prêt le jour J, peu importe les péripéties en amont.

Dans le cadre du Master GRI, vous devez effectuer un stage. Où serez-vous pour mettre en pratique ce que vous avez appris cette année ? Et quelles seront vos missions ?

Je serai à l’Ambassade de France à San José, la capitale et plus grande ville du Costa Rica. Au sein de cette structure, je serai en charge du suivi politique et économique du pays. A ce titre, je rédigerai des synthèses et rapports pour la France.

Quelques mots sur ce Master ?

Je recommande tout simplement et bien volontiers cette formation car elle est très ouverte sur l’actualité et l’international. Par ailleurs, les enseignements qui y sont dispensés permettent de mieux comprendre le monde en mutation dans lequel nous vivons et celui à venir.

Cycle de conférences du Master GRI – promo 2014-15

  • Mutation des conflits raciaux aux États-Unis le 27/01/15
  • Réfugiés syriens au Liban le 28/01/15
  • La Russie et l'Occident le 3/02/15
  • Pacification des favelas à Rio de Janeiro le 4/02/15
  • Le Kurdistan irakien le 12/02/15
  • Problèmes sécuritaires en Somalie et réunification le 13/02/15

Propos recueillis à la FASSE le 17 avril 2015 par Pascale Nesci.
Pour en savoir plus sur le Master 1 et le Master 2.