Latin patristique

Langue des écrits des Pères de l’Eglise d’Occident

Le latin dit « patristique » désigne la langue latine qu’on lit dans les écrits des Pères de l’Eglise d’Occident, depuis la fin du 2ème siècle jusque, grosso modo, le début du 7ème siècle (Grégoire le Grand) ; ils reflètent l’évolution de la langue, qui tend vers une simplification de plus en plus marquée au regard des grands modèles classiques.

On trouve aussi, dans cet état de langue, quelques traductions de textes grecs ou orientaux (syriaques, arméniens, etc.). Ils illustrent la défense, puis la propagation, et enfin le triomphe du christianisme des premiers siècles, essentiellement dans la partie occidentale de l’Empire romain.

Cette littérature, quantitativement plus importante que les textes païens conservés en langue latine, constitue un élément essentiel et fédérateur du patrimoine littéraire européen.

Comme en Orient, la conservation et la transmission de ces textes concerna surtout les milieux monastiques, où ils étaient abondamment lus, étudiés et recopiés.

  • Horaires, dates de cours et noms d'enseignants : consultez la brochure annuelle, sur la page d'accueil du site ELCOA