Kevin Chalton, Master Géopolitique et Sécurité Internationale, promo 2011-2012

Kevin CHALTON diplômé du Master 2 Géopolitique et Sécurité Internationale (GSI) de la FASSE travaille comme analyste risques-pays au sein d'une entreprise de conseil en sûreté. « Fin connaisseur de l'Amérique latine, grâce à plusieurs expériences professionnelles et personnelles au Mexique, en Argentine, au Costa Rica et au Panama, il se passionne pour les questions sécuritaires et politiques liées à cette région ». Il vient de publier " La narco-criminalité au Mexique " aux Editions du Cygnes, cet ouvrage est la première production de la collection baptisée " Géo-sécurité ". Il a répondu à nos questions.

Comment êtes-vous arrivé au Master GSI ?

Après avoir obtenu un MBA à l’Institut Supérieur Européen de Gestion (ISEG), j’ai souhaité m’orienter vers une formation en géopolitique car cette discipline est pour moi une véritable passion. Ainsi, même lorsque j’étais en école de commerce je m’intéressais déjà davantage aux problématiques sécuritaires internationales (narco-criminalité en Amérique centrale, tensions interconfessionnelles au Moyen-Orient etc.) qu’au marketing ou à la comptabilité. A l’ISEG, mon enseignement préféré était d’ailleurs celui de… Géopolitique. Mais celui-ci n’était malheureusement dispensé que deux heures par semaine, uniquement pendant les deux premières années.

Au cours de l’été 2011, j’ai donc cherché un Master préparant aux métiers de la sécurité internationale. Après m’être renseigné sur les formations proposées par plusieurs établissements (IRIS, ILERI et IFG de Paris 8), j’ai opté pour le Master GSI de la FASSE car j’ai estimé que celui-ci proposait les enseignements les plus intéressants.

Quel est votre métier ? En quoi consiste-t’il ?

Je suis Analyste Veilleur Risques-Pays au sein d’une société de conseil en sûreté internationale. Mon métier consiste à informer les clients (privés et institutionnels) de notre entreprise sur la situation sécuritaire, politique et sociale des pays latino-américains.

Concrètement, cela se traduit par la rédaction quotidienne de notes et d’alertes présentant l’actualité de ces pays (ex : affrontements entre organisations criminelles au Mexique, kidnappings de ressortissants occidentaux en Colombie, élection présidentielle au Venezuela,…etc.). Mon métier consiste également à apporter un support opérationnel pour la sécurisation de projets à l’international.

Pourriez-vous nous dire quelques mots sur la collection " Géo-sécurité " qui a vu le jour en février 2013 ?

Cette collection est extrêmement récente et ne contient pour l’instant que mon ouvrage. J’espère qu’elle va se développer dans les prochains mois et permettre de promouvoir de nouveaux auteurs. En tout cas, dans un contexte mondial marqué par la multiplication des crises sécuritaires, cette collection possède un important potentiel.

Pensiez-vous un jour être publié ?

Absolument pas. Je voyais cela comme un privilège réservé aux personnes connues.
En revanche, maintenant que j’ai vu qu’il était possible d’être publié, j’ai envie d’écrire un nouveau livre. J’ai déjà une idée de sujet en tête. J’espère avoir le temps de m’y consacrer.

Enfin, quels sont vos projets pour l’avenir ?

Mon stage se termine très prochainement. J’ai donc commencé ma recherche d’emploi. Je cherche bien évidement un métier lié à la sécurité internationale. L’idéal serait de travailler de nouveau pour une entreprise de conseil en sûreté ou de veille stratégique mais cette fois en tant que salarié. J’envisage également de partir travailler en Amérique latine pendant plusieurs années. C’est une région magnifique, accueillante et particulièrement dynamique.

A plus long-terme, j’aimerais créer une société de conseils en management des risques
sécuritaires pour les voyageurs d'affaires et les touristes en zones à risque. Je pense qu’il y a un marché potentiellement important dans ce secteur, particulièrement en France où la concurrence est beaucoup plus faible que dans le monde anglo-saxon. Et cela me permettrait par ailleurs de combiner mes deux objectifs professionnels : créer mon entreprise et travailler dans le secteur de la géopolitique.

En savoir plus sur le Master GSI

Commandez le livre de Kevin Chalton

Propos recueillis à la FASSE le 29 mars 2013 par Pascale Nesci

Les Editions du Cygnes ont un partenariat avec le Master GSI dirigé par Jean-Jacques Patry.
Géo-sécurité « est une collection répondant à une double ambition : ouvrir les horizons du lecteur sur les conflits contemporains et les stratégies de sécurité d'une part ; promouvoir les auteurs qui contribuent à cet élargissement d'autre part. Ces derniers sont pour l'essentiel formés au sein du Master GSI de la FASSE. Ils sont analystes / planificateurs pour des ONG, des sociétés de veille stratégique en zones "chaudes" ou des institutions de sécurité et disposent pour certains d'une expérience de terrain. Les Editions du Cygnes font le pari que spécialité littéraire et formation universitaire supérieure ne sont pas incompatibles. »