Hortense de Baume, Master 2 Economie solidaire et logique du marché

Hortense de la Baume : diplômée du Master Economie Solidaire et logique du marché, année 2007-2008

Pourquoi avez-vous choisi cette formation ?

Après une formation en gestion et économie classique (à Dauphine) au sein de laquelle j'ai pu analyser les grands enjeux économiques nationaux et internationaux auxquels sont confrontées nos sociétés actuelles, j'ai souhaité envisager ces problématiques dans le domaine de l'économie solidaire et du développement durable. En outre, il s'agissait pour moi de revaloriser et placer au cœur du débat économique l'aspect humain, durable et solidaire qui souvent manque aux formations classiques (se focalisant souvent trop sur l'accumulation de richesses personnelles sans en trouver un sens...). Fondamentalement je pense que cette formation m'a permis de réfléchir en profondeur sur le sens éthique et le but de l'échange économique, qui selon moi doit dépasser largement le simple enrichissement individuel/personnel.

Quelle est à votre avis la valeur ajoutée de la formation ?

Cette spécialisation me permet aujourd’hui de comprendre les pratiques de cette nouvelle manière de faire de l'économie et de bien discerner la logique éthique sur laquelle elle est fondée, éthique correspondant pleinement à mes aspirations et mes valeurs. D'autre part, le master m'a permis de développer des compétences en termes de médiation et de mise en dialogue entre des acteurs aux intérêts souvent contradictoires. De plus la formation, par son approche interdisciplinaire et multisectorielle, m'a fait bénéficier d'apports théoriques et méthodologiques dans divers disciplines comme par exemple en matière de développement socialement durable, de responsabilité sociétale des entreprises, d'indicateurs d'utilité sociale... et dans les différents secteurs tels que le commerce équitable, la finance éthique et solidaire, le tourisme durable... Notamment le stage développe l'approche pratique dans l'un (ou plusieurs) de ces secteurs…

Enfin il s'agit de donner un sens éthique à la manière de faire de l'économie qui pour moi doit être fondée entre autre sur le lien social (créateur de richesse...)