Préparation au concours d'entrée à l'Institut National du Patrimoine, section "Conservation"

Informations générales

Niveau de recrutement
Bac + 3
Conditions d'admission
Attendus
Durée de la formation
3 semestres
Lieu(x) de formation
Paris
Stages
Oui En savoir plus
Frais d’inscription
2580 € sur 18 mois (tarifs 2019-2020)
En savoir plus
Modalités
Langues d'enseignement
français
Et après ?

La Prépa INP de l'ICP prépare au concours d’entrée de l’Institut National du Patrimoine, section conservation. Les cours dispensés en soirée et certains samedis matin, la méthodologie adaptée à chaque épreuve, les galops d’essai, l’encadrement stimulant par les enseignants, permettent aux étudiants motivés de se préparer dans les meilleures conditions.

Objectifs

La préparation à un concours est un marathon qui nécessite une technique et une endurance. Son succès ne tient pas seulement à l’assimilation parfaite des connaissances, mais aussi à l’apprentissage rigoureux d’une méthodologie adaptée aux exigences du concours en question, et dans l’accompagnement des étudiants aussi bien en ce qui concerne l’appréciation de leur travail que tout ce qui a trait à leur moral.

Conscient de ces exigences, une grande place est faite, dans le programme, à la méthodologie spécifique à chaque épreuve, mais aussi à l’animation du groupe de préparationnaires à travers la mise en commun de travaux et des devoirs collectifs, favorisant une auto-émulation.

Tout est mis en œuvre pour permettre aux plus motivés d’intégrer ce corps d’élite de la fonction publique, qui leur donnera accès à une carrière riche dans les domaines de l’histoire de l’art, de la conservation du patrimoine et de la gestion muséale.

Spécificités

Les étudiants qui le souhaitent pourront suivre en parallèle les enseignements du Master Histoire de l’art. Grâce à une mutualisation de certains cours et à une initiation aux outils de la recherche (point valorisé lors des oraux), nous proposons une formation inédite qui offre la possibilité de présenter le concours de l’INP sans risque de perdre une année.

Stages

La Prépa INP propose des horaires aménagés, ce qui laisse la possibilité de faire un stage en parallèle.

Publics

Niveau de recrutement : Bac + 3

Attendus

La formation est largement ouverte, cependant elle prépare à un concours très sélectif et requiert discipline, goût de l’effort et travail personnel.


Modalités

Temps aménagé

Conditions d'admission

Sélection sur dossier universitaire (disponible auprès du secrétariat de la Faculté des Lettres d'avril à septembre), puis sur entretien. Avoir obtenu une Licence, un diplôme classé au moins niveau II ou d’une qualification reconnue équivalente à l’un de ces diplômes.

Inscription

Une fois le dossier validé pédagogiquement, l’inscription se fait auprès du Secrétariat Universitaire. Les étudiants qui choisissent de s’inscrire en parallèle en Master Histoire de l’art doivent en faire la demande dans le dossier de sélection et répondre aux exigences spécifiques de la formation en question.

Attention, l’inscription au programme préparatoire ne tient pas lieu d’inscription au concours qui aura lieu en mars-avril ; chaque candidat doit faire lui-même les démarches d’inscription concours, sachant que les dates-butoirs lui seront rappelées. Plus d’informations sur les échéances et les procédures sur www.inp.fr.

Frais d’inscription

2580 € sur 18 mois (tarifs 2019-2020)

Tarifs : 2 580 € la Prépa sur 18 mois
comprenant :
- Préparation aux épreuves écrites : de septembre à juin (inscription seule 1 430€)
- Préparation aux épreuves orales : de septembre à décembre (inscription seule 1 430€)

Inscription à partir de début septembre.

Les enseignements de la classe préparatoire auront lieu en soirée (à partir de 18h et jusqu’à 20h) et le samedi, afin de faciliter le suivi des cours de Master durant la journée, mais aussi pour permettre à des professionnels de suivre la formation. Préparation sur 30 semaines.
Volume horaire hebdomadaire de 10h de cours

Année N : de septembre à fin juin pour la préparation aux écrits

Année N+1 : d'octobre à décembre pour la préparation aux oraux

Les enseignements proposés se concentrent sur chacune des épreuves à préparer, écrites ou orales, liant à chaque fois l’apprentissage rigoureux d’une méthodologie, à l’acquisition d’une base de connaissances solide, qui sera à compléter par un fort travail personnel, mais aussi collectif à travers notamment la rédaction de fiches thématiques mises en commun.

Préparation aux épreuves écrites (de septembre à juin)

Dissertation (64h)
  • Cours d’exemples en histoire générale de l’art occidental, de la préhistoire à nos jours
  • Méthodologie de la dissertation
  • Séances de correction des galops d’essai

Un cours d'histoire général de l'art permettra aux étudiants d'acquérir les connaissances essentielles pour aborder l'épreuve de dissertation et leur donnera des pistes pour les approfondir. A travers les séances de méthodologie, les étudiants travailleront en profondeur des sujets spécifiques afin de confronter directement les connaissances acquises à la pratique.

Analyse et commentaire de documents (64h)

Cours d’histoire de l’art occidental par période (1 option au choix)

  • Archéologie et histoire de l'art et des civilisations du monde gréco-romain jusqu'au Ve siècle ap. JC.
  • Histoire de l'art et des civilisations du Moyen-Age européen et de Byzance du Ve au XVe siècle ap. JC.
  • Histoire de l'art et des civilisations de l'Europe du XVe à la fin du XVIIIe siècle.
  • Histoire de l'art et des civilisations dans le monde occidental de la fin du XVIIIe siècle à nos jours.
  • Méthodologie du commentaire de documents (générale et particulière)
  • Séances de correction des galops d’essai

Pour chaque option de spécialité préparée, un cours proposera de revoir de manière aussi exhaustive que possible les connaissances particulières pour préparer au mieux l'analyse d’œuvres, et fournira les pistes pour orienter les étudiants dans leur travail personnel. Plusieurs séances de méthodologie se concentreront sur les exigences spécifiques à l'épreuve, à travers quelques exemples et notamment la correction des examens blancs.

Langues vivantes (48h+20h)
  • Cours de niveau en langue vivante 1 (allemand, anglais, espagnol, italien)
  • Méthodologie de l’épreuve écrite de langue vivante
  • Cours de niveau en langue vivante 2 (allemand, anglais, espagnol, italien)

Afin de préparer au mieux l'écrit comme l'oral, et pour leur laisser le choix des langues jusqu'au moment de l'inscription, les étudiants travailleront 2 langues vivantes en s'exerçant sur des textes en lien avec les types d'épreuves qui les attendent. Ce sera aussi l'occasion de revenir sur certains points particuliers de grammaire et de vocabulaire.

Galops d’essai (ou épreuves blanches)

Les samedis matin, et parfois le vendredi soir, des galops d'essai sont prévus pour chaque épreuve écrite, afin de confronter plus directement les étudiants aux exigences pratiques du concours. Ils seront bien entendu suivis de corrections en groupe. En cas de réussite aux épreuves écrites (août) et ainsi d’admissibilité aux entretiens oraux (octobre), les étudiants seront également préparés et entraînés à cette seconde étape du concours.

Préparation aux oraux
  • Séminaire professionnalisant
  • Stage(s) optionnel(s)
  • Entretiens de suivi

Des rencontres avec des professionnels du monde muséal seront organisées pour permettre aux étudiants de cerner toutes les facettes du métier de conservateur, et de choisir au mieux leur(s) spécialité(s) pour les oraux. Des entretiens suivis permettront aux étudiants, autant de faire part des difficultés rencontrées, que d'être conseillés sur leurs différents choix d'options. Toutes les facilités seront apportées aux étudiants souhaitant faire un stage dans le milieu muséal et dans le domaine des monuments historiques et de l’inventaire durant l'année, à partir du moment où cela n'empiète pas sur les heures de cours.


Préparation aux épreuves orales (d'octobre à décembre si réussite aux épreuves écrites du concours)

Quelques séances communes permettront aux étudiants de comprendre les exigences spécifiques à chacune des épreuves orales. Des oraux blancs personnalisés en conditions réelles viendront confronter directement l'étudiant à un jury, analysant ses points faibles et ses points forts pour le préparer au mieux.


Entretien de spécialité professionnelle
  • Présentation générale de l'épreuve
  • Présentation par spécialité
  • Trois entretiens personnalisés
Épreuve d'entretien avec le jury
  • Présentation générale de l'épreuve
  • Trois entretiens personnalisés
Épreuve de langue
  • Méthodologie en Langue vivante 2
  • Trois épreuves blanches

Débouchés professionnels

Pour les étudiants les plus motivés, intégrer ce corps d’élite de la fonction publique donnera accès à une carrière riche dans les domaines de l’histoire de l’art, de la conservation du patrimoine, de la gestion muséale, des monuments historiques et de l'inventaire.

Poursuites d'études

Institut National du Patrimoine