Diplôme supérieur en Philologie et histoire de l’Orient ancien

Informations générales

Nature de la formation
Diplôme propre
Niveau de recrutement
Bac + 3
Conditions d'admission
Durée de la formation
4 semestres
Stages
Non
Frais d’inscription
De 2 420 à 1 210 € par an.
En savoir plus
Accessible en
Modalités
Langues d'enseignement
Français
Et après ?

Le diplôme supérieur en Philologie et histoire de l’Orient ancien, est un équivalent au master de l’ELCOA (il s'agit d'un diplôme propre de l’ICP).

Objectifs

Ce parcours permet d’acquérir la maîtrise des outils d’étude des civilisations de l’Orient ancien et notamment les langues requises pour lire dans l’original des textes resitués dans leur contexte historique, social, culturel et religieux.
Il couvre trois grands domaines d’études non exclusifs :
• Égypte et Proche-Orient ancien ;
• Monde biblique ;
• Orient chrétien et monde arabe.

Spécificités

Ce diplôme est préparé au sein d'une école unique : l'ELCOA - Ecole des Langues et Civilisations de l'Orient ancien. 

Elle propose ainsi une offre unique dans le paysage universitaire français par l’éventail des langues et des cours proposés et la transversalité des parcours.

L’enseignement accorde une place privilégiée à l’étude des sources textuelles originales dont la lecture et l’interprétation fournissent une base solide aux interrogations contemporaines touchant aux questions d’identité et de dialogue interculturel et inter-religieux. Des cours d’histoire et d’histoire des religions contribuent à comprendre l’enracinement des cultures et des sociétés étudiées.

Publics

Niveau de recrutement : Bac + 3


Formation(s) requise(s)

Les titulaires de la licences Langues, littérature et civilisations de l’Orient ancien de l’ELCOA sont le premier public concerné.
Plus généralement, tous ceux qu’intéressent les mondes de l’Orient ancien et qui souhaitent approfondir leur connaissance des langues anciennes trouveront ici une formation avancée, à la pointe de la recherche.

Modalités

Temps plein

Frais d’inscription

De 2 420 à 1 210 € par an.

Ce diplôme est organisé en 4 semestres représentant 120 ECTS à répartir sur 2 ans.
Le mémoire de 2e année compte pour 25 ECTS.

Chaque semestre est divisée en 2 unités d’enseignement (UE) :
1-Tronc commun : 75 crédits ECTS à valider sur 2 ans
2-Options : 45 crédits ECTS à valider sur 2 ans

Organisation et contenu des enseignements
Le tronc commun
- L’enseignement des langues anciennes constitue le coeur des formations proposées puisqu’il est possible d’en apprendre 3 à 5 selon le degré de spécialisation souhaité.
-Un tutorat de rédaction permet d’accompagner individuellement les étudiants pendant les 2 ans du master. La seconde année donne lieu à la rédaction d’un mémoire de recherche qui constitue le coeur de la formation.
-Un choix de cours d’histoire et de civilisation constitue les enseignements fondamentaux, sélectionnés en fonction du domaine d’étude privilégié.
-Une langue vivante au choix est obligatoire : l’anglais s’il n’est pas encore maîtrisé à l’écrit et à l’oral ou bien l’allemand, indispensable pour une poursuite en doctorat, l’espagnol ou l’italien.

Les enseignements de spécialité

-Des cours de spécialité (philologie, épigraphie, linguistique, archéologie, critique textuelle, histoire de périodes non classiques…) sont choisis en fonction des parcours.
-Des langues plus spécialisées peuvent être ajoutées aux langues du tronc commun : hébreu rabbinique, latin et grec patristiques ; latin ecclésiastique ; moyen-perse : la langue du cycle tournant de langues : le hourrite en 2015- 2017.
-Jusqu’à deux séminaires de spécialisation peuvent être choisis à l’extérieur de l’ELCOA, à l’EPHE, la Sorbonne ou l’ENS notamment.

Modalités d'évaluation

120 crédits ECTS sont à valider en 2 ans (4 semestres), avec évaluations à chaque étape en janvier et juin (examens et rattrapages) par la combinaison de contrôles continus et des examens terminaux.

L’anonymat est de rigueur pour toutes les épreuves écrites.

Un semestre s’acquiert soit par capitalisation, lorsque chacune des Unités d’Enseignement (UE) est acquise (l’UE est définitivement acquise et capitalisable sous forme de crédits dès lors que la moyenne obtenue est de 10/20), soit par compensation entre UE, lorsque la moyenne générale entre ces UE a été atteinte, soit 10/20.
Les langues anciennes sont affectées d’un coefficient 2.
Il n’y a pas de note éliminatoire.

En cas d’absence de note à une épreuve, il ne peut y avoir validation de l’UE concernée. Les éléments non validés doivent être repassés à la session de rattrapage.

Dans le cas où le semestre n’est pas validé, l’étudiant garde le bénéfice des crédits acquis pour chaque UE capitalisée.

Pendant les cours, les étudiants sont soumis au régime « des examens échelonnés » ou contrôle continu. Les notes obtenues sont prises en compte qu’elles soient supérieures ou inférieures à la note de l’examen final.
La première session d’examen a lieu en janvier/février (1er semestre), la seconde en mai/juin (2e semestre) ; une session de rattrapage est organisée pour chacun des semestres.
Elle se déroule à la fin du second semestre.
Seuls les éléments dont la note est inférieure à 10 sont à représenter. La note de la session de rattrapage se substitue à celle de la première session même si elle est inférieure à celle obtenue précédemment.

Compétences visées

Acquérir
- les compétences philologiques, littéraires et historiques pour analyser et interpréter les sources.
- une solide culture générale en histoire et civilisations de l’Orient ancien
- une spécialisation dans l’un ou plusieurs des domaines représentés
- les compétences en recherche et de la collecte d’information scientifique
• des compétences en traduction de textes
• une démarche scientifique critique

Poursuites d'études

Le débouché naturel de ce programme est un doctorat :
- en Philologie et histoire des religions de l’Orient ancien, diplôme propre de l’Institut catholique de Paris, est préparé dans le cadre de l’ELCOA.
- en histoire, philologie, histoire des religions en France (EPHE, Paris I, Paris IV, Strasbourg) ou à l’étranger.