Diplôme d'Etat Médiateur Familial

Informations générales

Nature de la formation
Diplôme d’État
Durée de la formation
18 mois / 1 semaine par mois
Lieu(x) de formation
Paris
Stages
Oui En savoir plus
Frais d’inscription
Tarif étudiant ou individuel : de 6 890€ à 5 950€ | Tarif entreprise/organisme : 9980 €
En savoir plus
Accessible en
Modalités
Titre RNCP
Niveau 2
Langues d'enseignement
Français
Et après ?
Diplôme d'Etat Médiateur Familial

Diplôme d'Etat Médiateur Familial


« La médiation familiale est un processus de construction ou de reconstruction du lien familial axé sur l’autonomie et la responsabilité des personnes concernées par des situations de rupture ou de séparation dans lequel un tiers impartial, indépendant, qualifié et sans pouvoir de décision – le médiateur familial – favorise, à travers l’organisation d’entretiens confidentiels, leur communication, la gestion de leur conflit dans le domaine familial entendu dans sa diversité et dans son évolution ».
 

Objectifs

Acquérir les compétences pour :

  • analyser la demande des personnes et la situation familiale dans toutes leurs dimensions psychologiques, sociologiques, juridiques et financières.

  • mettre en œuvre un processus de médiation familiale : comment conduire les entretiens de médiation familiale, accueillir les difficultés relationnelles et les conflits interpersonnels, aider à établir les différents budgets de la famille et à rédiger un projet d’entente pouvant être soumis à l’autorité judiciaire.

  • développer des activités de promotion et de développement de la médiation familiale, métier en développement, encouragé par la nouvelle législation sur la famille et le divorce, la famille et les enfants.

Spécificités

Public cible

Cette formation s'adresse à des candidats issus des métiers juridiques et carrières de l'accompagnement, étudiants diplômés de psychologie, droit, sociologie ou dans les filières sanitaires et sociales (niveau III) et répondant aux pré-requis.

Stages

Stage de 105h de mise en situation professionnelle auprès d'un médiateur familial qualifié en exercice.

Supervision personnelle et analyse de la pratique (35 heures).


Formation(s) requise(s)

Cette formation concerne les personnes pouvant justifier :

  • d'un diplôme national au moins de niveau III des formations sociales visées à l'article L. 451-1 du Code de l'Action Sociale et des Familles ou des formations des professionnels mentionnés aux titres I à VII du Livre IV du Code de la Santé publique
  • d'un diplôme national au moins de niveau II des professions juridiques, psychologiques ou sociologiques (licence ou maîtrise) délivré par un établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel ou par un établissement d'enseignement supérieur privé reconnu par l'Etat
  • d'un diplôme national au moins de niveau III et de trois années d'expérience professionnelle dans le champ de l'accompagnement familial, social, sanitaire, juridique, éducatif ou psychologique - professionnels en reconversion professionnelle justifiant d'une expérience associative (ou autre) dans le champ familial et dans la gestion des conflits familiaux, d'une durée minimale de 5 années.

Accessible en

Formation continue

Cette formation est ouverte à plusieurs modalités de financement.
Pour les étudier plus en détails, consultez votre compte CPF, votre employeur ou votre conseiller Pôle Emploi.
N'hésitez pas à nous contacter pour tout conseil.

Modalités

Temps aménagé

Compatible avec une activité professionnelle

Inscription

La rentrée de la session 2017-2019 a été reportée au 22/01/2018

Les inscriptions se déroulent jusqu'au 15 novembre 2017.

Modalités d'inscriptions:
  1. Vérifier que votre candidature respecte les pré-requis d'entrée en formation
  2. Dépôt de votre dossier à l'IFOMENE: CV, lettre de motivation et Dossier d'inscription (avec copie des diplômes requis + avis d'imposition)
  3. Votre candidature est étudiée par le Responsable pédagogique
  4. Une date pour un entretien avec le Responsable pédagogique vous est proposée
> Téléchargez le dossier d'inscription
> Téléchargez la grille tarifaire

Frais d’inscription

Tarif étudiant ou individuel : de 6 890€ à 5 950€ | Tarif entreprise/organisme : 9980 €

Vous pouvez suivre en fonction de votre parcours:

  • le cursus complet de 490 heures + 105 heures de stage = 595 heures
  • les unités contributives ou cours dont vous  avez besoin en complément des acquis de votre expérience (VAE) validés par la DRJSCS

    > Téléchargez le programme

Modalités d'évaluation

Validation des études

  • Assiduité, ponctualité, interactivité (présence obligatoire, absence justifiée et compensée).
  • Contrôle continu des cours, avec journée d’épreuves écrites en juin de la première année.
  • Épreuves écrites pour valider les unités de formation contributives : Droit, Psychologie et Sociologie.
  • Rapport et soutenance orale du rapport de stage de mise en situation professionnelle.
  • Écrit de présentation d’une action de promotion de la médiation familiale

Jury d'examen

Écrit et soutenance du mémoire de fin de formation devant un jury composé et présidé par la DRJSCS

Diplôme d’État délivré par la DRJSCS

Année post-bac de sortie
Bac + 4
Titre RNCP
Niveau 2

Débouchés professionnels

La médiation familiale s’exerce principalement dans les services de médiation familiale et dans des réseaux associatifs intervenant sur les familles en difficulté, tels que l’UDAF (union départementale des affaires familiales). Les associations de sauvegarde de l’enfance, les services d’action sociale de certains organismes publics ou parapublics, ainsi que les collectivités locales et territoriales forment le reste des employeurs.
Le métier est aussi parfois effectué en libéral, à plein temps ou comme complément d’activité.

Les structures qui embauchent

UDAF (union départementale des affaires familiales), services de médiation familiale, CIDFF (centre d'information des droits des femmes et des familles), EPE (école des parents et des éducateurs), associations de sauvegarde de l'enfance et de l'adolescence, caisses d'allocations familiales, mutualités sociales agricoles, mairies, Conseils généraux, services d’action sociale de grandes entreprises.

En savoir plus :