Colette le Vaillant, étudiante en Master 2 Économie solidaire et logiques de marché

Après 16 ans d’expérience professionnelle dans le secteur social, Colette le Vaillant a souhaité reprendre ses études et s’orienter vers le domaine de l’économie solidaire. Elle s’est donc inscrite en Master 2 " Economie solidaire et logiques de marché " de la FASSE.

Elle nous livre ses impressions sur le Master.

Pouvez-vous en quelques mots retracer votre parcours ?

J’ai travaillé en qualité d’assistante sociale, de responsable qualité et de responsable de service au sein de structures diverses (associations, fonction publique, entreprises) sur des problématiques variées (prostitution, hébergement d’urgence pour SDF, psychiatrie, milieu carcéral, insertion professionnelle, dépendance des personnes âgées et handicapées, malades du SIDA…)

Pourquoi avoir choisi ce Master dans notre université ?

  • Réorientation professionnelle,
  • Reconnaissance d’un parcours par un diplôme dans le prolongement éthique de mon expérience et en complémentarit,
  • Bon équilibre et à la bonne articulation entre les volets théorique et pratique (deux périodes distinctes), entre l’intervention des universitaires et des professionnels,
  • Au Programme offrant une grande ouverture sur l’économie sociale et solidaire,
  • Formation « panoramique » dans le champ du développement durable.

Quels sont selon vous les spécificités et les atouts de cette formation ?

Au cours de mes expériences professionnelles, j’ai pu identifier les besoins des entreprises, des associations comme des collectivités locales. Ces organisations requièrent des collaborateurs dotés de formations offrant un cadre général, garant d’une vision globale cohérente des problématiques. En effet, elles recherchent des professionnels outillés pour animer un dialogue avec des partenaires aux logiques parfois très différentes. La formation en économie solidaire, spécifiquement celle dispensée par la FASSE répond à ces exigences, dans un domaine encore « artisanal » et en voie de professionnalisation. Par ailleurs, les compétences acquises dans ce type de formation permettent de travailler dans des domaines multiples et d’offrir des passerelles en cours de carrière. Le champ du développement durable ne peut qu’être abordé dans sa complexité générale, en considérant à égale mesure les aspects économique, environnemental et social. Par ailleurs, le volet économique, même abordé sous l’angle de l’économie sociale et solidaire est porteur de légitimité, pour des démarches encore alternatives.

Quel stage comptez-vous effectuer ?

J’effectue actuellement mon stage sur un projet de recherche-action en partenariat avec l’ICP et Véolia. Il consiste en une modélisation d’un outil diagnostic de la qualité de vie, dans une démarche participative citoyenne.

Quelles qualités vous semblent nécessaires pour réussir dans ce domaine ?

Ouverture, curiosité, pragmatisme, créativité.

Quel est votre projet de mémoire ?

La démarche sociétale de l’entreprise dans le cadre du jeu d’acteurs au sein des territoires.

Pour plus d'informations sur le Master 2 ESM