Arménien

Arménien classique, ou grabar : langue indo-européenne qui fut dotée d'un alphabet au début du 5ème siècle de notre ère, et grâce auquel la version arménienne de la Bible fut mise par écrit, dans une Arménie convertie au christianisme depuis près d'un siècle et partagée entre Rome et la Perse.

Arménien Matadanaran

Arménien Matadanaran

L’arménien, rameau indépendant au sein de la famille des langues indo-européennes, est attesté depuis le début du 5ème siècle, date de la création d’un alphabet ; celle-ci parachève l’œuvre d’évangélisation commencée un siècle plus tôt.

La mise par écrit de la version arménienne de la Bible est le point de départ d’une riche littérature : celle-ci se compose, d'une part, de traductions des écrits des Pères grecs et syriaques - dont certains, telle la Chronique d'Eusèbe de Césarée, ont disparu dans leur langue d'origine - et, d'autre part, d'oeuvres originales, essentiellement des chroniques historiques.

Dans les siècles suivants, l'Histoire de l'Arménie, de Moïse de Khorène et la Géographie d'Anania de Chirak contribuent à renforcer la conscience d'une identité nationale.

Illustration : Évangile, enluminé par Sargis Pitzak, 1336, Matenadaran

Dans le même temps, la traduction d'oeuvres profanes grecques - la Grammaire de Denys le Thrace, entre autres - permet l'enrichissement du vocabulaire avec l'introduction de néologismes calqués sur le grec.

La littérature de langue classique continue de se développer et de se diversifier tout au long de la période médiévale ; la poésie, en particulier, prend de l'essor grâce au Livre de Lamentation de Grégoire de Narek (10ème siècle) et aux compositions de Nersês le Gracieux (12ème siècle).

Mais, peu à peu, des textes en langue vulgaire - la Consolation des Fièvres, de Mkhitar de Her (12ème siècle), compilation faite à partir de traités de médecine arabe - font leur apparition ar, au milieu du 19ème siècle, l'arménien moderne supplante la langue ancienne comme langue littéraire.

  • Horaires, dates de cours et noms d'enseignants : consultez la brochure annuelle, sur la page d'accueil du site ELCOA