Agenda, Culture scientifique et humanités

Savoir Partagé : présentation des cours du 1er semestre sous le patronage de l’Académie nationale de médecine

Publié le 7 septembre 2020 Mis à jour le 16 septembre 2020
Date :
le  21 septembre 2020
Horaire :
Toute la journée Ajouter à mon agenda 21/09/2020 00:00:01 21/09/2020 00:00:01 40 Savoir Partagé : présentation des cours du 1er semestre sous le patronage de l’Académie nationale de médecine Institut Catholique de Paris 21, rue d'Assas 75270 PARIS Cedex 06 FRANCE Tél : 33 (0) 1 44 39 52 00 www.icp.fr true DD/MM/YYYY

Les humanités sont un des remèdes les plus efficaces pour former une communauté vivante et unie en ces temps incertains. Une cure de culture placée cette année sous le patronage de l’Académie nationale de médecine qui fête par ailleurs son bicentenaire. Présentation des cours de l'IDSP le 21 septembre à 14h.

La rentrée de l'IDSP parrainée par l'Académie nationale de médecine

La rentrée de l'IDSP parrainée par l'Académie nationale de médecine

Une rentrée sous le patronage de l’Académie nationale de médecine qui fête par ailleurs son bicentenaire.

Science humaine et science de la vie et de la santé, la médecine est connectée à la culture, la littérature, la création artistique et les arts et techniques. Car dans chacune de ces disciplines, il est question du rapport de l’homme à ses pathologies. Une thématique brûlante à l’heure de la crise sanitaire. Souvent, de grands médecins furent aussi de grands poètes ou écrivains.
 

« Henri Mondor, Georges Duhamel, Jean Bernard, Jean Hamburger, Jean Delay, Yves Pouliquen ont été membres des deux Académies, Française et de Médecine. Le prix Jean Bernard de l'Académie Nationale de Médecine récompense chaque année le meilleur roman portant sur la médecine et les médecins. », précise le Pr. Jean-François Allilaire, Secrétaire perpétuel de l’ANM. 

Une série de neuf conférences tenues par des membres de l’ANM démarrera le mercredi 7 octobre à l’IDSP avec pour thème “Les Académiciens Ecrivains”. 
 

Opéra, Nouvelle Vague, animalités médiévales, géopolitique, informatique... 

De façon plus globale, le programme de cette année, scindé en deux semestres, fera résonner la musique baroque et l’opéra ; Victor Hugo y fera retentir le “verbe universel” ; la Nouvelle Vague “crèvera l’écran”, tandis que “les animalités médiévales” joueront l’intrigue ; les arts de l’islam et les abstractions artistiques de l’art moderne viendront susciter la curiosité ; et l’histoire de l’éducation européenne depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours raviveront les souvenirs enfouis. 

La géopolitique mettra le cap sur l’influence des religions dans les relations internationales en Europe, sur l’Empire islamique et sur l’enjeu des routes de la soie.  

La formation à l’informatique et l’enseignement de l’arabe seront reconduits, en raison de leur succès. L'initiation à l’espagnol constitue la nouveauté de cette année dans le domaine des cours de langues. 

Tous les cours de l'Institut Du Savoir Partagé du premier semestre seront donc détaillés le lundi 21 septembre à 14h.

Plus d'informations auprès du Secrétariat de l'IDSP au 01 44 39 52 70 ou par courriel : idsp@icp.fr
 

Distanciation, masques, gel hydroalcoolique en salle de cours 

L’accueil, le fonctionnement des locaux de l’IDSP ont été repensés et adaptés. Des mesures de distanciation ont été prises dans les amphithéâtres et les salles de cours. La distribution de gel hydroalcoolique sera systématique.  
 

« Les cours en présentiel doivent être maintenus au maximum : ce contact culturel en direct est vital pour toutes les générations et c’est la meilleure des thérapies pour vaincre l’isolement. », souligne Odile Wattel, Directrice de l’Institut Du Savoir Partagé. 


En cas de confinement momentané, la continuité pédagogique sera assurée, puisque la majorité des conférences sont filmées et enregistrées et que les enseignants des ateliers de langues, auront désormais accès à la plate-forme éducative de formation en ligne de l’ICP.  

Enfin, les enseignants, comme les auditeurs, devront obligatoirement porter un masque. 
 

Odile Wattel conclut : « Nous avons hâte de retrouver nos auditeurs habituels, mais aussi d’en attirer de nouveaux, étudiants, de tous âges, grâce à la qualité de nos conférences. » 

 

Inscriptions aux cours et conférences